Sécurité routière

2 Juin 2010

C'est vraiment comme ça que ça se passe..
Prudence sur la route.

securité routiere

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
laisser un commentaire
S
N'en déplaise aux commentateurs qui pensent que les campagnes trash sont inutiles, je pense que les images font leur chemin petit à petit et que bien que l'effet ne soit pas immédiat, il n'est pas
nul, je suis une fille de la "génération prévention" et je crois bien que ça a plutôt bien fonctionné sur moi, je ne suis pas irréprochable, mais entre les campagnes "trash" (sécurité routière,
tabac, drogues et compagnie) et le vécu (les frayeurs qu'on se fait à soi même, les accidents / les bêtises des copains) je crois que le message est bien rentré, et il me semble que ça rentre
aussi, parfois plus lentement que d'autre je vous l'accorde, chez les gens que je côtoie.

D'autre part bien sûr que ces messages sont très durs pour de jeunes enfants, mais pas plus que ce qu'ils peuvent voir à la télé, sur internet, dans les jeux vidéos, alors si ils doivent voir des
trucs affreux, autant que ça soit pour la bonne cause et puis, si ça marche pour seulement quelques uns, c'est toujours quelques uns qui auront moins de chances de se faire ramasser à la petite
cuillère et c'est déjà ça de gagné
Répondre
M

Moi, je ne trouve pas ce spot inutile. Je pense même qu'il est en dessous de la réalité d'un point de vue choc émotionnel.
Je pense aussi qu'il est temps de montrer aux conducteurs la réalité. Les gens ne se rendent pas compte de la dangerosité de leurs excès routiers. Ceintures et air-bags ne sont que des moyens
dérisoires de protection. Les voitures sont en acier, mais elles n'en sont pas pour autant solides.
J'en ai fait l'expérience : un tonneau avec une clio. Le résultat n'est franchement pas rassurant, quant à la sécurité des usagers (une seule solution : ne pas faire de tonneau).

En conclusion, une interrogation personnelle, quant à la prévention et à la répression des routiers internationaux.
Quant je vois qu'ils jettent des bouteilles remplies de pisse par la fenêtre, qu'ils mangent au volant (la semaine dernière, j'en ai vu un manger un plat de spaghetti, posé sur son volant !
Oui je bosse à côté du centre routier de Bordeaux lac, alors j'en vois), qu'ils se collent les uns aux autres pour prendre l'aspiration, rien que sur la rocade Bordelaise, ils sont limités à 70
km/h (90 pour les VL) et quant je ne peux même pas les doubler en roulant à 90 km/h, je me pose des questions.
Combien d'heures conduisent il avant de s'arrêter ? Avec quel taux d'alcool ? ...

PS : j'en profite pour vous dire merci pour vos livres que j'ai lu avec grand intérêt.


Répondre
N

insecurite,et de droit des policiers!

Quel domage,que votre police est un presque infantile devant le racaille qui les harcèle!
Faut reflechire et donne le mème Droit se Dèfendre comme les Notres "Mistaroth"-a Israel! Croyez moi chez nous le racaille a de peur bleu des qui-ils apprecu les policier
renseignez vous!!! frappez le racaille,et vous avez le respect de leur part!! ils se comprennent que un reponse de force!!!

quand je ete un membre activ de la-"Mishmar h'Gvul"=Police a Frontier,moi je ave un respect absolu,de la part de racaille!! pourtant ils nous "essaye" aussi,mais dès la premier fois je repondu avec
quelque rafale de balle de chautchou!!
ce la vite regle tout!
faut cout que cout que la police français se devien plus agressive avec le racaille!! pour quel raison laissez vous faire leur dicter le loi dans les citees???
ils sont en France!! pas chez eux dans la "bled"!!!


Répondre
L


Shalom aussi.



E

Eh bien moi je trouve que ce spot a les images qu'il faut. Qu'on le veuille ou non la mievrerie n'atteint plus les jeunes ni la majorite de la population. Pour sauver des vies il faut
malheureusement faire peur de les perdre.
Quant a dire que ce spot s'adresse aux gens pour eviter qu'ils se tuent, c'est incomplet. Car dans l'histoire, autant de temps est devolu a ceux qui se tuent (le conducteur), se blessent (les
passagers), ceux qui apres doivent vivre avec l'absence de l'etre aime (la mere, les copains), et ceux qui doivent vivre avec le terrible devoir d'annoncer une nouvelle sordide (le policier, les
pompiers, le SAMU). Quant une personne meurt sur la route, des dizaines sont touchees. Ce spot est aussi pour eux, point.
Quant a la reference aux Norvegiens, je vis en Suede et y passe pas mal de temps, en Norvege. Au final on ne peut pas comparer des situations aussi differents. Les Norvegiens sont des gens ranges,
anti-conflit. Chez eux, ne pas boire au volant et ne pas rouler vite c'est naturel et ils s'y tiennent. En suede c'est pareil. Personne ne se gare en double file, les echanges entre automobilistes
sont courtois, les autoroutes sont a 110 et personne ne renacle ou ne 'teste la limite'. En Allemagne ou j'ai vecu 5 ans, on peut rouler a 200 sur l'autoroute et leur taux de mortalite est
inferieur au notre. En France il suffit qu'on roule 10km en dessous de la limite pour se faire klaxonner dessus, et notre taux de mortalite est eleve (meme si en baisse). Les elements culturels
sont un facteur indeniable qui teinte les statistiques. En France on communique avec des Francais, et c'est malheureux mais les seules mesures qui ont reellement montre des inflexions dans les
statistiques et les taux de mortalite sont les radars automatiques, l'alcootest systematique et ce genre de spot. C'est nul car on perd de notre liberte, mais c'est comme ca.
Si vous voulez moins de ce genre de spot, disciplinez vous. Comme ca ma mere anesthesiste reanimateur ne devra plus se lever a 3 h du mat' pour aller tenter de sauver une minette de 16 ans que son
mec a emplafonne dans un platane en rentrant bourre de boite. Elle n'aura plus non plus a annoncer a ses parents que leur mome est en etat de mort cerebrale.
E


Répondre
V

Que les avis divergent, c'est bien normal.
Ce clip n'est pas plus choquant que l'accident sur lequel chaque usager de la route est susceptible de "tomber" un jour.
Quand à l'arrière de la Renault 30 des parents, j'ai vu mon père aller secourir des gens dans la même situation et dans le même état sur l'autoroute des vacances, je devais avoir 4 ou 5 ans, et
c'était autrement plus glauque encore...
Le saint : Que nous soyons dans une drôle de république actuellement, j'en conviens.
Mais "des moyens policiers démesurés déployés en France"... T'en rajoute un peu, non? Ou c'est du second degré, certains voyages laissent à penser que nous sommes loin d'être les plus fliqués du
monde, et que notre Police, malgré les dérives que certains décideurs essayent de lui inculquer, est loin d'être mauvaise, dans tous les sens du terme.


Répondre
L

Je ne pense pas qu'il soit utile d'en rajouter sur la sécurité routière ;) Vu les moyens policiers démesurés déployés en France pour traquer motards et automobilistes au bord des routes ...


Répondre
E

Le clip est bien fait, bien monté, bien découpé, bien interprété, réaliste ni trop ni trop peu et très tout ce qu'on veut et on ne va pas jouer inutilement sur les mots (en dehors d'une grossière
erreur technique de laryngoscope tenu à l'envers, il est par ailleurs rigoureusement impossible d'intuber un patient assis avec ce type de laryngoscope, mais passons...).
Malgré toutes ses qualités, cette campagne risque de manquer sa cible car elle méconnaît une dimension essentielle qui est la transgression : un ado ou un adulte jeune positionne en général ses
actes dans ce domaine, et se sent souvent par ailleurs invulnérable. Nous sommes tous passés par là, c'est un inévitable pêché de jeunesse. Par ailleurs, même quelqu'un à la base de raisonnable,
une fois alcoolisé perd son sens critique et voit ses capacités cognitives sérieusement altérées. Un dernier écueil qu'on n'évitera pas sont les réactions de machos bourrins du genre : "moi, même
bourré, je suis moins dangereux qu'un femme au volant..." ou "je ne file pas ma caisse" (prolongement de sa virilité, même si dans un fauteuil sa virilité risque d'en prendre un coup...).
Ce genre de clip contribuera peut-être à sauver quelques vies, à condition qu'on martèle ce message sur tous les média, en le changeant régulièrement car l'homme est ainsi fait qu'il s'habitue très
vite à l'horreur. Et je crains hélas qu'il n'y ait encore pour longtemps une large place pour la répression et la peur du gendarme.
L'éducation ne sera jamais commencée assez tôt, dans ce ce monde pollué par le politiquement correct, et noyauté par divers lobbies ayant un certain intérêt à ce que ça ne change pas, sous
prétexte, entre autres, de protéger les enfants de la violence, jusqu'au moment où c'est elle qui viendra à leur rencontre sur la route ou ailleurs.


Répondre
V

Pour ma part, je suis entièrement d'accord avec ce spot. Oui il est cru, choquant, même dégueu je trouve mais je pense aussi que ce genre de spot peut vraiment changer la façon de voir de certains
conducteurs. Et pas que les jeunes d'ailleurs, mais aussi les plus vieux, qui continuent à flirter avec la limite des 0.5g. Et en ville je ne sais pas mais en campagne y en a encore un sacré
paquet, avec la difficulté de prendre des départementales de merdes, dangereuse pour éviter les contrôles potentiels sur les grands axes.

Anecdote vécue semaine dernière, qui manque d'ailleurs dans le film, mais ce n'était pas possible de l'intégrer. Toute la partie assurance. Car quand on a bu, on est plus assuré, que nous soyons en
tort ou pas d'ailleurs.

J'ai provoqué la semaine dernière un accrochage bénin (30 kms heure, une voiture qui pile, moi derrière qui pile aussi mais qui glisse, pourtant je pensais rouler assez loin de la voiture
précédente, mais la preuve que non). Bref, par précaution on appelle les pompiers pour la conductrice devant moi pour une douleur au cou et les flics viennent aussi. Personne ne m'a fait souffler
dans le ballon. Toute manière je n'avais rien bu du tout. N'empêche que mon assurance m'a envoyé un papier me demandant sur l'honneur si j'avais été contrôlée et si j'avais bu. Je n'aurai pas été
couverte par l'assurance en cas de contrôle positif. (17 ans de permis, 1er accident responsable faut un début à tout mais fait chier.)

Et ça, c'est une donnée encore trop méconnue. Car quand il n'y a pas mort d'homme mais blessures, graves ou non, le conducteur peut passer sa vie à payer si il n'est pas couvert par son assurance.


Répondre
B

Si j'ai la totalité de mes points, si je n'ai jamais eu d'accident, si je ne roule jamais bourrée quitte à prendre un taxi ou dormir sur place, c'est certainement aussi parce que j'ai vu des spots
comme celui ci.


Répondre
S

@Bôôh :
Je partage votre point de vue sur un fait. Je suis pleinement convaincu que ces spots de sécurité routière "trashy" n'ont véritablement AUCUN impact sur la sécurité routière, du moins en matière
d'alcoolémie au volant. Je suis même convaincu que tous les spots "trashy" actuels de la sécurité routière ne changent strictement rien du comportement des automobilistes (téléphone au volant,
clignotant, etc.).
En effet, comme vous le dites, les conducteurs avec des conduites à risques sont sûrs d'être d'excellents pilotes et ne pas être le pauvre gars qui cartonne dans la pub. L'erreur, la faute, c'est
les autres !
Les seules vraies solutions pour écarter les dangers publics de la route, nous les connaissons déjà et elles ne seront jamais prises parce qu'elles sont trop liberticides dans notre pays d'ayant
droits et ce serait un vrai suicide politique de vouloir les imposer.
Permis avec des vrais stages de conduite (donc hors de prix), des examens cliniques et techniques hyper restrictifs (donc énormément d'échecs), de vraies sanctions pénales pour les comportements à
risques et les mises en danger d'autrui, des examens médicaux et passage d'un permis tous les 5 ans... Voilà les solutions et nous ne les verrons jamais ! Heureusement ou pas, c'est un autre
débat.

Pour autant, je ne trouve pas cela inintéressant de diffuser ces spots de sensibilisation. Non pas dans le but de changer la donne sur les routes mais surtout avec l'objectif de changer les
mentalités pour que ces comportements à risques ne soient plus considérés comme normaux au volant.
Si petit à petit, les dangers de la route ne peuvent plus accuser les pouvoirs publics d'être rabat-joies, qu'ils ne peuvent plus s'appuyer sur des media, une partie de la classe politique et une
société favorable à leurs discours, ça, ce sera un vrai changement et un vrai succès.

A l'instar du cannabis, la banalisation des comportements à risques, c'est ça le pire ennemi d'une société. Cette banalisation est un vrai symptôme d'une société malade, en doute sur ses propres
valeurs.
Voilà pourquoi je trouve ces spots utiles. Quand les connards seront des connards aux yeux du plus grand nombre et quand ce plus grand nombre arrêtera d'avoir de la sympathie pour ses parasites,
peut-être que l'objectif sera atteint.

Et pour ma part, ce qui m'a vraiment calmé au volant, ce n'est ni le gore des corps mutilés par la tôle quand j'étais flic en PS, ni les risques que je pouvais encourir pour ma propre vie (une
inquiétude qui ne vient qu'après la trentaine :) ).
Ce qui m'a définitivement soigné de jouer au Fangio, c'est le jour où j'ai tenu dans mes bras une mère en larmes à qui j'avais annoncé la mort en moto de son fils. Après avoir vécu cela, j'ai pris
la décision définitive de tout faire pour ne jamais infliger cela à mes parents et à mes proches.
Etre aimé et se sentir aimer est probablement la meilleure façon d'inculquer l'instinct de survie à quelqu'un... Pour les autres, le casque intégral est effectivement une bonne solution :D


Répondre
S

Le regard du gendarme à la fin en dit long en tout cas. On a beau avoir tous vécus ce genre d'horreurs, on ne s'habitue pas.

Sinon Bôôh ne le prend pas mal mais laisser un gamin surfer sur internet tout seul et sans filtre parental, c'est aussi irresponsable que de prendre sa voiture en ayant 3g dans chaque bras :p


Répondre
B

Je l'ai déjà vu une fois en intégralité et trois fois des extraits de plus d'une minute, les quatre fois à la télé. Ce spot internet est repris dans toutes les émissions, et touche donc un public
aussi large sinon plus que sur internet, public qui n'a pas fait l'acte d'aller voir ce spot mais le subit, du moins jusqu'à changer de chaîne.

"Ce n'est pas trash, c'est la réalité", non, c'est la réalité et elle est trash. Est-ce une raison pour infliger ces images à des enfants qui ne conduisent pas et à la grande majorité des
conducteurs qui ont leur douze points (certes, ça ne veut pas dire que l'immense majorité des conducteurs respectent à la lettre le code de la route, mais que la collectivité considère leur
conduite comme globalement acceptable) ? Et pour quelle utilité ?

Pourquoi "rien à voir" ? On parle dans les deux cas de montrer aux gens les conséquences potentielles de leurs actes.

Que viennent faire les anglais dans l'histoire ? Les norvégiens n'ont pas de spots sanguinolents et pourtant la mortalité routière y est plus faible. Dans les deux cas la comparaison n'apporte
rien.

On ne voit pratiquement pas de sang ? Je n'avais pas compris, on ne voit pas un visage ensanglanté mais une dame qui a glissé en se mettant du rouge à lèvre (au volant c'est pas bien).

"Si la projection de ce film convainc ne serait-ce que quelques jeunes de ne pas prendre le volant quand ils boivent, l'objectif sera atteint." Vous le croyez sérieusement ? Pardonnez-moi
d'interpréter cette phrase comme de la mauvaise foi ou du syndrome bisounours.

Il n'y aurait donc que cette alternative, choquer ou distribuer les amendes en série ? Alors oui effectivement c'est ballot ! D'autant que d'autres modes d'action ont marché et marchent encore.

Après je suis bien conscient que la perception de l'efficacité ou non est très subjective et controversée. Quand le gouvernement se félicitait de l'importante baisse de la mortalité routière
coïncidant avec le tour de vis donné, les constructeurs ont de suite dit qu'en fait c'était grandement dû aux instruments de sécurité passive et active qui se généralisaient dans le parc auto. Les
spécialistes se battent pour savoir si les chicanes, plots, terre-plains et dos-d'âne contribuent à la sécurité en ralentissant ou contribuent à la gravité des accidents en ajoutant des obstacles
contondants. Rien n'est tout blanc ou tout noir dans ces questions. Ce n'est évidemment pas simple d'avancer dans le bon sens mais je suis dubitatif quand la priorité à laquelle on s'attèle est un
tel spot.

Tout ceci me fait penser que les médias et les pouvoirs publics ont parlé un moment de la mortalité des deux-roues qui ne suivait pas la même pente que celle des automobiliste mais depuis très peu
de glissières de sécurité ont été sécurisées et les jets sont toujours homologués. D'ailleurs voilà une mesure qui ne coûterait pas un centime aux pouvoirs publics et dont les résultats sur la
mortalité routière seraient aussi peu discutables que ceux de la ceinture de sécurité, par exemple.

Pardon d'avoir répondu à vous-deux à la fois, Bénédicte et deef.


Répondre
L


Ta remarque tient la route, mais que veux-tu, moi, la frilosité pour tout et pour rien, ça commence à m'emmerder. Là, tu ne dissertes pas sur l'efficacité du truc, mais sur le ressenti après
l'image. Ce n'est pas tout à fait pareil. Moi je ne le vois pas pareil non plus, et c'est normal, j'ai vu pire.
Ceci dit, on ne peut pas tout cacher (même aux enfants) : la mort, la notion de danger, les conneries des adultes, etc. Si un gamin voyait ce clip, simplement je lui expliquerais ce qu'il s'y
passe. Et il ferait peut-être moins de cauchemars qu'après des images de pélicans en train de crever dans le pétrole, va savoir...
Il n'y a rien de trash, qu'une réalité difficile à regarder ok, mais c'est tout. Ce clip ne sert peut-être à rien en matière de prévention, mais il a l'intérêt de faire dire à plein de gens que
"c'est trop dur à regarder"...



D

@ Bôôh : il ne faut pas confondre ; ce film n'est pas "trash", il ne fait que refléter la RÉALITÉ qui est même, la plupart du temps, encore plus insoutenable ! Allez donc voir sur place avec les
pompiers, vous nous en direz des nouvelles.
En outre, comme le disait Bénédicte, c'est encore très loin des images que diffusent les Anglais. Dans ce film, on ne voit pratiquement pas de sang, c'est sans doute là toute sa force.
Enfin, pour ma part, je suis persuadé que montrer la réalité des choses a une vraie vertu pédagogique. Si la projection de ce film convainc ne serait-ce que quelques jeunes de ne pas prendre le
volant quand ils boivent, l'objectif sera atteint.
Dernier point, si ça ne dépendait que de moi, ce film serait imposé à toutes les chaînes. Sans exception. Et si ça "choque", tant mieux, c'est exactement fait pour ça.


Répondre
L


À force de ne pas vouloir choquer, les automobilistes préfèrent se laisser dissuader de déconner au volant par des contrôles routiers, et l'inflation galopante des PV. C'est ballot.



B

Trash ne veut pas dire que ce n'est pas réaliste, simplement montrer ça n'empêchera personne d'appuyer trop fort sur l'accélérateur, de se dire orange ça va ou de compter les rayures sur la voiture
précédente sur autoroute. Par contre ça fait encore un peu plus de sang, de cadavres, de destruction à la télévision, quel qu'en soit le public. C'est trash.

Est-ce que montrer l'état des prisons peut décourager la délinquance ?.. Les conséquences n'ont pas d'effet sur le passage à l'acte, celui qui va trop loin se dit toujours que ça passera, une fois
de plus. Alors à quoi ça sert ?


Répondre
L


Rien à voir, mais bon.
Et ça ne passe pas à la télé, mais sur internet seulement.
(tu n'étais pas obligé de regarder, remarque...)



D

On a eu le même réflexe.
PS. Morandini, le pov', se demande si ce n'est pas "trop dur"...


Répondre
B

Ca commence à me fatiguer cette course au toujours plus trash. Je doute fortement de l'efficacité de telles campagnes et ça me choque que des enfants (qui donc ne conduisent pas de voitures) soient
exposées à cette violence. Et après les mêmes qui leur infligent ça vont conspuer les mangas...

Bouclez votre ceinture et respectez les distances de sécurité !


Répondre
L


Non, rien de trash.
Et rien à voir non plus avec les bains de sang des campagnes de prévention routière des pays anglo-saxons. C'est juste réaliste avec ni trop, ni trop peu.