Police, matériel et système D

8 Novembre 2011

Voiture-police-G20

De retour du G20 où énormément de policiers de France avaient été conviés à y faire bonne figure, et à contribuer à l’illusion d’optique d’un service public bien portant, des collègues de Sarcelles (très jolie ville du Val d’Oise) ont eu la très mauvaise idée de tomber en panne.
Avec un véhicule de service sérigraphié Police.
Sur l’autoroute...
La panne s’étant produite vers Mâcon, et la solution de pousser la voiture à la force du biceps étant exclue, les naufragés de la route durent se résoudre à joindre leur direction par téléphone. Après plusieurs appels infructueux à la DDSP95, ils se virent proposer de rentrer à leurs frais par le train, ce qu’ils refusèrent, l’excédent de bagages composé de flashballs, gazeuses grand format, et autre matériel de maintien de l’ordre n’étant pas du meilleur effet dans un wagon rempli d’enfants en bas âge et de bobos émotifs.
Suggérant alors qu’un véhicule administratif en avance de 30 kilomètres devant eux fasse demi tour pour les récupérer, le commissaire de permanence leur opposa un refus.
De même que, malgré leur insistance, il leur fut refusé qu’une voiture de leur direction départementale vienne exprès les récupérer avec leur matériel.

Alors qu’ils se demandaient s’il leur faudrait bivouaquer sur la bande d’arrêt d’urgence, un sympathique automobiliste immatriculé 95 se proposa de les ramener à bon port dans sa splendide DS des années 70.

Le trajet se déroula sans aucune autre péripétie fort heureusement.
La moindre panne, le moindre accrochage aurait contraint les policiers à rendre compte à leur hiérarchie de l’incident, et donc à mettre noir sur blanc ce qui avait généré la situation. Véhicule mal entretenu tombé en panne de façon prévisible, rapatriement des effectifs refusé, etc, ce qui n’aurait pas fait l’affaire de tout le monde…

Mais ça ne s’arrête pas là.
Après avoir déposé les policiers à Sarcelles, le jeune homme à la DS se fait interpeller par la BAC 93, et a le plus grand mal à expliquer que les deux bombonnes de gaz lacrymogène qui se trouvent dans sa voiture ont été oubliées là par des fonctionnaires de police qui faisaient de l’auto-stop sur le bas côté de l'autoroute, à coté d’une voiture de police en panne, à 300 kilomètres de là.
Ben tiens… raconte ça à un cheval de bois, et il te file une ruade…

Par chance, l’homme à la DS et les collègues avaient échangé leurs numéros de téléphone, et l’un d’eux pu confirmer la version du présumé receleur de gaz lacrymogène.

Au delà du coté marrant de l’anecdote et de la happy end à la faveur de l’intervention d’une voiture mythique et d’un citoyen bien plus aimable, patient et arrangeant qu’une hiérarchie qui n’a décidemment plus rien de bienveillant, cette histoire - pas si drôle que ça - illustre parfaitement l’état du matériel… et de l’ambiance.

Démerdez vous !

Merci à mon complice Marc Louboutin qui a bien voulu que je raconte ici cette histoire qui lui a été rapportée.

B. Desforges

#actu police

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
laisser un commentaire
C
Le "demerdez-vous" est à la mode en ce moment dans la boite.
Cela me fait penser à certains personnes qui ne comprennent pas que je ne pas faire assurer 1 garde hosto, un renfort TGI, 2 stages, avec en plus ou en moins cela dépend où on se place, un malade
et une BS, avec en plus une PS avec seulement 2 collegues alors que j ai 2 cités chaudes sur la circo.
A toutes ces interrogations, la réponse donnée a été "demerde toi".
Répondre
F
histoire confirmée par des collégues présents au G20 .
on envoit des mirages en lybie, et pour la police , c est aussi des mirages ; mais pas les memes, on fait croire que tout va bien alors que tout va mal , les hommes comme le matériel ; et la
délinquance prend le pas sur la police, mais chut , droit de réserve ..il sera bientot tellement étendu dans le n importe quoi que bientot on ne pourra plus dire etre policier : non ce serai faire
croire au citoyen qu'i l y a encore dans notre pays un service publique pour sa sécurité ...ce qui est faux bien sur ...?
Répondre
A

Ce qui me 'choque' le plus dans cette pétition c'est le caractère dit "sans cesse' surpris de l'ancien flic qui est étonné du fonctionnement de la justice et de la réaction des mis en causes...

Après, c'est certains que ces genres de liens, il faut y faire attention.


Répondre
A

Une petite petition intéressante :

http://pacte2012.fr/video.html

Pour la réforme de la justice


Répondre
B


Un petit commentaire intéressant :

D

Bonne soirée, continuez d'enchanter les blogueurs ! Pascal.


Répondre
J

Anecdote marrante ! décidément même la police va perdre son triple A ! lol


Répondre
B


Ah ah ah !



A

je pense qu'on a tous une anecdote, peut etre un peu moins intéressante, de panne de véhicule.
Pour ma part, il m'est arrivé deux fois d'avoir un véhicule (deux différents) qui tombent en panne de batterie. une fois en cité, l'autre fois en renfort collègue (ou assistance comme il est
meilleure de le dire en ce moment...)... :(

Sans compter le nombre de dépannage maison avec le starter à transporter à un autre véhicule qui ne démarre pas.

Ne vous en faites pas, c'est une situation normale, tout le monde s'en fou, continuez de bosser, de payer vos impôts et tout le tralala...

:( :(: :(


Répondre
B


Moi je me souviens d'un voyage à travers le 92 dans une dépanneuse des ST ^^



U

Que dire??? rien ! car ce ne sont que des histoires courantes que l'on vit au quotidien ! tellement banal que ça devient une gymnastique arithmétique que de jongler avec le matos ... administratif
! même les gens qui visitent mon commissariat le trouve moins accueillant qu'une prison. On repeint la vétusté, on colle des sceaux sous les fuites du plafond, on recucpére des fauteuils aux
déchetteries sauf si une société renouvel son mobilier (ce qui est plus rare avec la crise...) On a raison de dire que la police nationale c'est l'ambition americaine avec les moyens africains. Pas
de quoi pavaner avec une police dans cet état... par contre on trouve de l'argent pour introduire de nouvelles "game boy" qui envoient directement à la maison des "invitations au bal de la police".


Répondre
B

Honnetement j'aurais envie d'en rire ....mais franchement, bah non, ça me fait pas rire ....parce que 1) ç'aurait pu vraiment mal finir (ça c'est mon coté maman poule !) si le gentil automobiliste
avait été un groupe de bien moins gentils... 2) je remarque que ça n'a même pas effleuré la hierarchie 3) Ca donne effectivement deux tons (:-D) : tout le monde s'en fout et surtout on veut pas
d'emmerdes ......c'est même plus affligeant , c'est insensé.... et autant dire que ça risque de tres mal finir ......enfin moi je dis ça, je dis rien !!!


Répondre
I

Bien sûr que c'est ridicule!
Et je m'étonne que la Presse ne se saisisse pas de cet épisode digne de la Grande Vadrouille pour mettre le projecteur sur les dysfonctionnements de la boite.
Arf, nan c'est vrai... ils sont trop occupés à retranscrire avec avidité les fuites des écoutes de l'affaire Neyret.


Répondre
C

C'est quand même ridicule d'en arriver là ......par chance heureusement que le quidam est passé par là ...!


Répondre
C

heureusement c'est pas le gommecogne qu'ils ont oublié… bon, ça aurait fait qu'un de plus en moins, hein.


Répondre
M

Il n'aurait plus manqué que le policier en perdition lui donne un numéro mal noté pour que la journée de notre gentil citoyen à la DS ne devienne encore plus mémorable...
;-)


Répondre
B


Oh oui, il aurait été en GAV pendant 154 heures et aurait subi des tas de violences policières par des sales types fraichement mutés de la PAF Orly ^^