Les zonzons

25 Mars 2009

 Il était aux écoutes, il s’ennuyait. Ça faisait des heures qu’il ne se passait rien, sinon des coups de fil insignifiants. Un rendez-vous de dentiste, un allo-comment-ça-va de la vieille mère en province, le gamin qui appelle pour dire qu’il rentrera un peu plus tard.
  La commission rogatoire avait été délivrée dans le cadre de la surveillance de deux braqueurs et leur entourage. Des beaux mecs, comme il me l’avait dit, des costauds, des sévères, de ceux qui défouraillent facilement, sans que leur cœur ne batte plus vite. Des truands qui avaient déjà fait des années de prison, toujours actifs dans le milieu, et qu’on soupçonnait d’avoir un projet imminent.
  Mais ce soir-là comme la veille, rien. Que dalle. Des bavardages sans mystère. À croire que les deux bandits s’étaient décidés à rentrer dans le rang. Ou à être extrêmement discrets.
  Et puis vers minuit, il y a eu un appel. Une voix d’homme.
  « Allo ?
  - C’est moi. »
  Enfin. C’est ce qu’il attendait, ce flic seul dans la nuit, seul aux zonzons dans cette salle sinistre, à se dire qu’il serait peut-être le premier à avoir l’information qui ferait que la machine se mettrait en marche derrière le flagrant délit.
  « Ah, enfin c’est toi.
  - Je n’ai pas eu le temps d’appeler avant. Tu comprends, il fallait que je m’en occupe.
  - Je sais ! Mais tout de même, tu aurais pu téléphoner avant !
  - Excuse-moi, mais ça a été plus dur que ce que je pensais.
  - Je me suis fait un sang d’encre !
  - Tais-toi, c’est justement...
  - Alors ?
  - Alors il est mort.
  - Oh merde...
  - Je n’ai rien pu faire. Il respirait encore, mais il était très salement amoché. Il a perdu beaucoup de sang. Pas beau à voir.  
  - Avec ce qu’il s’est pris, ça ne m’étonne pas. Et merde… ça me fait quelque chose.
  - Et moi donc.
  - Il était sympa comme tout, ce petit.
  - Et intelligent, et pas bavard pour un sou. Un bon complice.
  - Et merde et merde. J’arrive pas à me faire à l’idée.
  - Oui, mais il y a un problème maintenant.
  - Quoi ?
  - Je ne sais pas quoi en faire.
  - Hé bien, il faut l’enterrer et vite !
  - Dans un trou ?
  - Mais oui, abruti ! Dans un trou ! Tu fais un trou dans le jardin ! Avec une pelle.
  - Oui, mais je ne peux pas l’enterrer comme ça, ça ne se fait pas, il faut que je le mette dans... je ne sais pas moi, dans quelque chose. Une sorte de cercueil, non ?
  - Et tu n’as rien qui peut servir de cercueil chez toi ?
  - Je ne vois pas quoi...
  - ...
  - ...
  - J’ai une idée !
  - Dis-moi.
  - Une boite à œufs. Tu le mets dans une boite à œufs.
  - Ah c’est pas con, ça.
  - Un chaton ça doit bien tenir dans une boite à œufs.
  - Surtout s’il est écrasé.
  - Saloperie de bagnole. »

  Et le flic, seul dans la nuit, seul aux zonzons, soupirait, soupirait…


extrait de Police Mon Amour

Bénédicte Desforges

#chroniques d'un flic ordinaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
laisser un commentaire
S
Nan Béné, j'viens avec du matos local, de fabrication nationale, fais en de même : viens avec des pierres. Niark niark ...
Répondre
S
Shalom Bénédicte, moi aussi je suis prêt ! J'ai mon Shemagh... L'anglais, celui des troupes en Irak, il va super bien avec mon t-shirt de la Sayeret Maktkal.. Sinon pour ma part, je voyagerai léger avec un Jericho 941 dans son étui Fobus :D 
Répondre
P
Hello….Aaahh….patience et longueur de temps….tout vient à point à qui sait attendre (m’ouai je sais elle est pas jeune celle-là). Je pense que le collègue à l’habitude des conversations sans interêt dans les écoutes, mais en y croyant sur le fond car chacun d’entre nous (ou presque) sait que la patience paie dans ce genre d’investigation. Bon…voyons euh…je ne dis pas que je pourrais me mettre à sa place sauf si après cette écoute je me disais – «Ah bin j’en ai marre, puisque c’est comme ça, je vais becter tiens… !-na ! voilà !» -- @++
Répondre
G
<br /> <br /> <br /> <br /> Lectrice de ton blog depuis peu, je me suis précipitée sur ton livre il y a une semaine. Alors non, je ne te dirai pas à quel point tu écris bien parce qu’à force de pommade, tu risquerais de nous faire une allergie. En tout cas, moi y en avoir adoré qu’est-ce qui a page 93 (édition poche). Moi y en avoir ‘igolé trop beaucoup. Toi petit humain super marrant dès fois.<br /> Mais plus sérieusement, comme faire entrer un chat dans une boite à œufs ? Y a plein de trous et de petits compartiments minuscules… Z’étaient pas super malins les truands sur ce coup là. La boite à chaussure aurait été plus pratique.  
Répondre
V
Puis penses donc à m'virer ce lien du Brigadier qui fait du rap. C'est bon, comme dirait nos amis y s'est fait rodave, il est pas keuf alors du balai.En plus se faire lever par les boeufs ... même pas un bon voyou ... la honte.Allez, les rappeurs avec les chats, dans un mixer !!Au fait, j'ai mon tee shirt, on peut aller au resto. Si j'peux, j'trouve un galil ou un uzi pour faire bonne mesure.
Répondre
L
<br /> <br /> Merde, tu fais bien de me le dire, j'avais pas suivi l'arnaque.<br /> Qu'il aille se faire foutre, s'il n'est pas flic, ça n'a aucun intérêt, que du banal avec 20 mots de vocabulaire.<br /> Je resterai sur mes standards du rap :P<br /> <br /> Pour le resto, j'ai un faible pour l'AK47 en apéro.<br /> Maintenant il faut envoyer une convoc au rouquin.<br /> <br /> <br /> <br />
P
j'ai eu un bon massage de processeur hu hu
Répondre
F
Il faudrait que Remi le machouille un peu pour que ça rentre dans une boîte à oeufs, non ?Quoique entre une voiture et un berger allemand... ?
Répondre
L
<br /> <br /> Salut docteur !<br /> Bah. Rémi ne mache pas, il fait des petits morceaux..<br /> Pour l'identification de la victime, et pour le légiste, c'est pas top...<br /> Bon courage au boulot !<br /> <br /> <br /> <br />
P
oh mais sont vraiment pas sérieux ces truands là pffffffdes bisous 
Répondre
L
<br /> <br /> Ah quand même ! Tu réapparais !<br /> (on a cru que t'avais eu un arrêt d'ADSL foudroyant O_o )<br /> <br /> <br /> <br />
C
@Rémi :Encore une fois d'accord avec toi ! Tape m'en quatre ! :D@Alain :On voit que tu n'es pas adepte du chat melba pour dire ça ! Sous forme de steak ha-chat, on l'accommode même en verrine... C'est tellement tendance la verrine :DSalvatore, spécialiste du chat angoragout 
Répondre
L
<br /> <br /> Oui, la verrine c'est hyper mega hype.<br /> Terriblement fashion.<br /> Merci de le rappeler :P<br /> <br /> <br /> <br />
V
Il a juste soupiré ?? J'y crois pas. Il a chialé, hurlé et promis mille tourments aux mecs, lors d'un hypothétique serrage. J'en ai une pas mal aussi de discussion.(on passe les wesh gros, bien ou bien, salam et autres conneries)"et au fait t'en a ?" "Quoi ?""T'en as encore, du shit de la dernière remontée, y't'en reste quoi ...""putain ta gueule, mais t'es ouf de dire ça""rire""en plus j'fais pas dans le teush, putain mais t'es con michto""re éclats de rire, en compagnie d'autres personnes en fond sonore""et mais putain ...""vas y roules moi un bedo (éclats de rire mutliplié)""Et au fait ?""quoi ? (sanglots de rire)""La bnp, ca a rapporté ?""hein, quoi putain mais non qu'est ce tu dis mais ...""ouais, la bnp de Xville, c'était comment ?""(silence)""rire narquois""vas y t'es trop con, nous c'était pour d'la déconne"BIP BIP BIPPar contre, j'ai eu droit à :"tu fais quoi ?""bof, rien j'me fais chier""et tu vas faire quoi ?""ch'ai pas ... ah si tiens, j'vais sortir faire un tour, rodave un peu des keufs qui m'suivent. Hein, z'avez entendu les poulets, je sors, à tout de suite"Et là, pas de soupirs ...
Répondre
L
<br /> <br /> On voit que t'en as chié mon pauvre Vince... :D<br /> <br /> Tiens, c'est rigolo, quand j'ai un journaleux au fil, je dis toujours "coucou les boeufs !" Comme ça. Pour de rire...<br /> <br /> <br /> <br />
S
Bénédicte, be paranoid is my job :D 
Répondre
L
<br /> <br /> Moi, c'est ma nature O_o<br /> <br /> <br /> <br />
A
Faire entrer un chat,  même réduit à l'état de pizza, dans une boite à oeufs, bonjour. Imagines , il te faut,  appuyer , douze fois, avec tes petits doigts, pour faire entrer du chat dans les trous... c'est peut être possible, mais il faut laisser dépasser la tête et la queue  ,et pour la famille, c'est pas top ...
Répondre
L
<br /> <br /> Ah oui. Le deuil d'un chat en forme d'oeuf, c'est difficile..<br /> <br /> <br /> <br />
R
bien fait pour le chat !
Répondre
L
<br /> <br /> tsss...<br /> <br /> <br /> <br />
M
petit coucou du suspens  du suspens  mais   est ce que  c'est pas un code ???bonne continuation  ..
Répondre
L
<br /> <br /> Salut toi ! :o)<br /> <br /> <br /> <br />
S
Oui mais ils ne sont peut-être plus aussi tendres si c'était un code pour dire qu'ils ont déjà fait le braco mais qu'ils se sont fait mettre à l'envers par leur receleur. En plus, il donne tranquillement le lieu où il enterre le pognon :D
Répondre
L
<br /> <br /> Éteins ta télé, et reprends une activité normale. :P<br /> <br /> <br /> <br />
D
Des "grands" truands, méchants pas beaux, qui dégomment de l'humain sans sourciller mais qui fondent comme des midinettes pour leur petit chat malencontreusement écrasé : après tout, on en est tous presque là, à éprouver davantage de compassion pour un animal, chien ou chat, que pour notre prochain crevant de faim dans la rue...
Répondre
L
<br /> <br /> ...et comme disait l'autre :<br /> "Plus je connais les hommes et plus j'aime mon chien" ? <br /> <br /> <br /> <br />
L
grandiose ! j ai cru le pire ... mais non ...
Répondre
S
Du coup, j'imagine les suites judiciaires... Une information judiciaire a été ouverte pour félinocide volontaire avec arme par destination. Puis 3 mois après, ils ont chopé le mis en cause.Et lors de son procès, devant la famille du chaton et Brigitte Bardot, un assesseur a demandé au mis en cause de se présenter."Moi c'est Aaalff !" dit-il_ Qu'avez-vous à dire pour votre défense ?" dit l'avocat général_ Je ne voulais pas lui faire de mal, je voulais juste le maaanger. Dit-il avec un oeil coupable.Salvatore, membre du C.C.C. le Comité Contre les Chats 
Répondre
L
<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
C
C'est un complot ! ils se préparent à bouger. Ils vont tuer pleins de chats ! ^^
Répondre
G
J'imagine l'espoir deçu du gars... tu t'ennuie, te pose des questions existenciels et au moment où limite tu commences a croire en la Divine Ecoute, tu te rends compte que s'il existe, il a un curieux sens de l'humour :/Question : dans la police, la tache d'etre aux écoutes, c'est attribuée comme une punition ?
Répondre
L
<br /> <br /> Pas du tout. Ça peut être passionnant. Excitant.<br /> <br /> <br /> <br />