L'arme fatale

24 Décembre 2008

Ou le fatal de l’arme...

Collègue gendarme,

Toi l’auteur malgré toi de cette œuvre d’art post-contemporain, de cette destruction ô combien involontaire de matériel administratif, de cette atteinte définitive à l'intégrité physique de ton pétard,
Toi qui voulais bien faire et qui t’es laissé distraire, homme insouciant que tu es,
Toi qui as vraiment un putain de four de compétition à flinguer les flingues, et qui ne dois pas cuisiner bien souvent pour à ce point ignorer le temps de cuisson des choses simples de tous les jours,
Toi gendarme, dont l’existence vient de rentrer dans l’histoire des forces de sécurité intérieure (comme ils disent) de ce pays, toi dont le numéro de série de feue ton arme est marqué en rouge dans ton dossier administratif, 
Sache que tu as mon soutien dans l'épreuve, et toute ma fraternelle sympathie.
Parce que quand même, c'est drôle, quoi.
Et moi, je ne trouve pas ça si grave que ça.

Mes sincères condoléances au Sig.
(même s'il n'a pas dû souffrir longtemps)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
laisser un commentaire
M
Perso j'ai jamais vu mon père (ancien flic) mettre son arme au four et pour ce qui est de la mettre hors de portée elle restait dans sa malette fermée à double tour, la vieille école ça a du bon des fois !
Répondre
L
Moi je dis : cépasafot' !!! Nul part dans le mode d'emploi d'un four il n'est précisé qu'il ne faut pas y mettre d'arme à feu, même pour les faire sécher après leur bain rituel. Les chats, les chiens, les enfants, oui, c'est écrit, faut pas les mettre au four. Les armes à feu, non. 'Pouvait pas savoir.

Ceci dit, pourquoi imaginer tout de suite la grosse connerie ? Ce pauvre bonhomme a peut-être aussi, dans un moment de grosse fatigue, rien trouvé d'autre comme cachette pour coller son arme à l'abri des véléhités fouinardes des marmots, surtout en cette période de fête ?
Répondre
M
@Philippe Sage
"La dinde au four".
Vu les confusions possible dans l'esprit de ce gendarme, il y a peut être une enquête criminelle en cours chez lui depuis hier soir, dès fois qu'il y ait collé sa femme...
Répondre
L


Private joke :
Faut-il qu'on soit de la basse police pour nous moquer ainsi de ce gendarme...
Comme dirait l'autre, il faut prendre de la hauteur.
Ce terminator de Sig est-il le symptome d'une société à la dérive ?



P
Quel désarmant épisode ce "Coltus interruptus" ....

Je m'inquiète, cela dit, pour ce bon gendarme .. Ce soir, c'est Noël .. On met la Dinde au four .. J'espère qu'il ne commettra pas une regrettable erreur ..
Répondre
L


Et si la dinde est accompagnée de marrons, ce n'est plus une regrettable erreur, mais un acte manqué..
Have a nice day, anyway Xmas is only a date. Or an update ? :o)




K
La question qui flingue et qui me démange : et avec une machine à laver, vous feriez quoi de beau, m'sieur dames ? Et sur ce, bon noël, un tas de bises, et je retourne illico flamber mes gambas au whisky. Je suis pas flic, ni cruchot, mais dans une cuisine, je sais faire. Fopadék.
Répondre
A


Avec une machine à laver, on fait de la haute-couture.
Un jour, j'ai mis mon blouson d'uniforme à tourner, et j'ai récupéré un blouson propre, mais en taille 12 ans, et une espèce de prototype de nuisette en satin bleu nuit, c'était la
doublure du blouson.
O_o



T
Comme quoi, la rusticité du le PA mac 50 n'est plus à démontrer.
Répondre
L


Ah ça... il n'a pas une tête à fondre au moindre petit coup de chaud...



D
Ha bah ca se confirme, c'est vraiment tout en plastok le sig ;)
Répondre
L


Sig bouillu, Sig foutu.



V
Ce soir, spécial réveillon, je tente le coup au micro onde!
Quoique...si l'incendie qui s'en suit crame tout le poste de police, je doute fortemement que quelque chose soit marqué en rouge dans mon dossier...mis à part "révoqué P4" peut être?
Merci à ce camarade gendarme de nous permettre d'inventer milles nouvelles blagues très bêtes et très gendarmophobes (mais je les invite à en faire de même avec nous, quand on aime donner, il faut savoir recevoir...).
Et tant qu'on y est, bonnes fêtes à toutes et à tous, au boulot comme à la maison!
Répondre
L


Oui, mais c'est pas gentil les blagues.

Ça me rappelle qu'en Corse, pendant de longs mois qui avaient suivi le malheureux incident de la paillote, les gendarmes en poste là-bas avaient souvent à répondre à : "Vous avez du feu ?"



M
Bénédicte,
L'expression exacte et officielle employée est "Forces de sécurité intérieure".
;-)
J'ai lu cette information qui m'avait fait rire.
Je cherche vainement le mode opératoire du nettoyage préalable au passage au four. 30° programme couleur me parait adapté. Mais quelle vitesse d'essorage pour être certain de ne pas détériorer l'arme ?
Et surtout, que cela soit clair, il faut éviter de mettre dans la machine en même temps : les pinces, la bombe lacrymo, les chargeurs, les cartouches (et surtout pas dans le four)...le tonfa (je suis con, le tonfa, cela ne rentre pas dans le tambour...!)
Signé : Un vieux hussard bleu un peu fatigué ;-)
Répondre
L


Merci Marc, c'est corrigé, et c'est vrai que c'est bien mieux comme ça.
Et merci aussi pour tes mises en garde et consignes de lavage.
Faut toujours écouter les anciens.