Le Taser

23 Septembre 2008

Le Taser, j’avais réussi à ne pas en parler.
Et puis la question est arrivée ici en commentaire :

« Que pensez-vous de la polémique sur le Taser ?
Vous l'employez ?
Citoyennement vôtre. »

Très courageusement, je réponds :

« Ni pour ni contre, bien au contraire. »

Là-dessus arrive le rouquin, celui qui a des cheveux qu’on dirait qu’il a mis les doigts dans une prise électrique :

« Moi le Taser, j'adore ! J'aime hurler avant son emploi : "Par la foudre de Zeus !"
Ça donne un élan tragique qui apporte un certain cachet à l'intervention. Parfois nous passons dans la foule avec nos casquettes pour quelques pièces en échange de nos qualités de dramaturges. Et puis, à force d'entendre "Va niquer ta mère", on finit par se croire dans la tragédie d'Oedipe Roi de Sophocle.

Sinon dites-vous bien que l'alternative au Taser, c'est le 9mm Parabellum. Alors outre le fait d'être potentiellement plus mortel que notre gégène mobile, ça n'exclue pas en plus une contamination au plomb... Et filer le saturnisme à un mec qu'on tue, je trouve ça limite sadique :D

Alors comme on nous retape de la modernité à toutes les sauces, voilà donc un exemple de modernité. À l'âge du tout électrique et bio, vaut mieux un coup de Taser qu'un polluant défouraillage...
Et puis c'est devenu d'un vulgaire l'arme à feu... »

Forte de ce témoignage d’un gardien de la paix de terrain (quand j’étais GPx, on n’avait pas l’électricité) je me sens obligée d’en rajouter :

« J'ai croisé les doigts pour que tu viennes en renfort sur ce sujet qui t'a toujours inspiré :D
Le Taser foudre divine, j'adore !
Ceci dit, on ne peut pas en vouloir à ceux qui se fient aux videos américaines et canadiennes, où on voit les collègues autochtones faire un usage du Taser par rafales. Forcément, les cibles de faible constitution lâchent côté palpitant...
Quant à confier des Taser aux polices municipales, je suis contre parce que je suis pour la dissolution complète, définitive, et sans retour de toutes les polices municipales. Je sais, l'argument est léger, mais c'est comme ça. »

Et heureusement, il y a un moment où son discours devient rationnel et réaliste.
Paroles d'un flic (roux, gaucho et lettré, rendez-vous compte...) :

« Je rajouterais et clôturerais mon propos sur la foudre divine à dotation administrative collective (nom administratif de la foudre de Zeus portative) qu'il s'agit aux USA notamment, d'un outil de soumission de l'individu récalcitrant. En gros, dans certains états, le simple refus de se soumettre à une injonction d'un policier, et c'est plus physique mais électrique pour périphraser un chanteur québécois.
En France, le Taser est une arme qui se plie comme toutes les autres au cadre de la légitime défonce... Défense pardon !
En gros, le Taser est utilisé contre un individu pouvant blesser sérieusement un policier ou (surtout) autrui.
Or, avant le Taser, il y avait le tonfa, le gaz lacrymo (qui scotche autant le flic que le "fouteur de trouble" :P) et enfin le plomb. Du coup, je trouve le débat en France sur le Taser complètement con, démago voire d'un populisme (de gauche cette fois) du plus bel effet. Parce que face à un individu armé et instable, nous avons maintenant l'alternative du Taser pour faire cesser l'agression. Avant, c'était une bastos et généralement le mec à la morgue ou avec des séquelles définitives.
À moins d'utiliser un flashball à quasi bout portant, ce qui fait franchement plus mal qu'un Taser.

Le Taser en France est utilisé pour neutraliser l'individu dangereux. Une fois neutralisé, il est menotté et basta.
Alors qu'une infime partie de la population délinquante voulant porter atteinte à l'intégrité d'autrui puisse mourir d'un coup de Taser, je dirais que c'est balot madame Michu, mais le parabellum est probablement plus létal, donc à choisir...

Ce que je trouve désolant, c'est d'entendre un leader d'un parti politique extrêmiste dire tout et n'importe quoi, alors qu'il ne s'est même pas renseigné sur le cadre d'utilisation de cette arme. Le drame étant qu'il est écouté par certains journalistes également mal informés (pour des journaleux, ça la fout mal).
Les morts par Taser rejoindront les faits divers nécrophiles à l'instar des accidents de bus, des enfants crevant abandonnés dans les bagnoles, et des épidémies de chutes dans l'escalier... Ce ne sont que des microphénomènes qui cachent des faits bien plus importants dont on ne parle jamais. C'est l'information "moderne" ! »


Le truc en plus :
J’apprends à l’instant (source : France-info) que les polices municipales vont pouvoir se doter du Taser. Je suis contre.

What else ?

Bénédicte Desforges

#actu police

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
laisser un commentaire
A

Je viens de tomber sur ce billet, je dois dire que je partage l'avis.
Je crois d'ailleurs que notre facteur national ne dit pas vraiment autre chose et s'en prend plus au fait que l'ont vend cette arme comme non létal, ce qui est, on le sait faux.(ce qui permet pour
le coup de dénoncer le business qui en est fait)


Répondre
M

Bonjour ! Arrêtez de m'embêter ! Moi je trouve que le parabellum est plus esthétique et plus économique pour notre Grande Nation ! Quant à la police municipale....vous êtes sûre que ça existe, car
moi, dans ma petite ville, je ne la vois JAMAIS ! ( quand on a besoin d'elle bien sûr..) Continuez de toujours aussi bien écrire, ça rachète vos défauts ! :-))


Répondre
N

On parle de télé, de vidéos canadiennes, américaines...

... mais pas des vidéos bien françaises :D

pas besoin de traverser l'Atlantique, on a des bons français bien de chez nous qui utilisent le taser sur des individus menottés à terre ne montrant aucun signe de résistance (sur 5 minutes de
vidéos, aucun ne bougent)... Heureusement pas encore de morts à déplorer, grand bravo ! :)

serais-ce de simples abus, des "faits divers" ?

peut être bien, mais dans ces cas là on ne parle pas de "fait divers" quand c'est le métier de l'auteur, on parle de faute professionnelle, non ? Et généralement ça a des conséquences ?

Or j'attends toujours de voir ces abus être punis autre que par un "faite attention aux caméscopes de la foule la prochaine fois", inutile de vous rabâcher sur le degré d'impunité variable entre
les membres des forces de l'ordre : un pion ça saute, un "ami" ça s'aide (en consommant un pion à la place).


Répondre
L

C'est dommage que tu ne montres pas la vidéo qui va avec ton délire de rebelle de salon.

Tiens, et si un jour tu te sens menacé, par un taré incontrôlable, armé peut-être, évite de faire le 17 ok ? un coup de jus est si vite arrivé...


T

"parce qu'il est témoigné et démontré que le Taser évite précisément certaines violences"

OK. Je ne contesterai pas non plus la pertinence des témoignages que j'ai lu ici.

Amha, le pb ne se poserait pas si le taser n'était effectivement utilisé que comme alternative au plomb en dosettes de 9mm. Ce serait dans ce cas de figure une véritable avancée.

La crainte est que certains personnels en viennent tout doucement à une utilsation "de confort". Parce que ce sera plus simple et plus facile, surtout avec la pression et si la journée a été
particulièrement dure et éprouvante. Ce n'est pas un procès d'intention ni une suspicion a priori, c'est humain voilà tout, il n'y a aucune raison de penser qu'un corps particulier soit entièrement
constitué de surhommes (surfemmes :-) ).

S'il était clairement spécifié (imposé et contrôlé) que le taser ne peut et ne doit être utilisé que dans les seuls cas où l'utilisation d'une arme à feu serait légitime, à l'exclusion absolue de
tous les autres, je serai clairement militant pour une large dotation de ces armes aux forces de l'ordre.

Tant que ce n'est pas le cas, l'argument du moindre mal m'apparaît pour le moins spécieux puisque une arme à feu n'aurait de toute façon pas été utilisée.


Répondre
A

Début du mois, un frapadingue s'était retranché chez sa concubine avec des couteaux et menaçait de faire péter l'immeuble au gaz.
On a pété la porte, on est rentré et il nous a jeté les couteaux avant de nous poursuivre jusque sur le palier en voulant nous planter avec une lame de 30 cm....
4 tirs de flash ball ne l'ont pas arrêté, 3 collégues blessés (heureusement pas gravement) sur 6 présents et le monsieur a failli se prendre du plomb en dosettes de 9 mm
le taser ? en réparation ! il m'a manqué....
le monsieur ? 6 mois fermes, 4 mois avec sursis et 200 euros par flic, une honte, mais c'est une autre histoire....



@ Béné : toujours partante pour le coup de taser ? il est revenu de réparation autant qu'il serve ! Des Bizettes :)

Alex


Répondre
L

Merci pour ce témoignage, Alex.
Bien plus utile au débat que les vidéos américaines ou canadiennes, faut-il encore le dire...

Sinon, oui pour le coup de foudre !


A

Vous êtes contre le Taser au policier municipaux; Normal vous semblez d'un autre époque un pue archaïque sur le bords..
Ça ne vous dérange pas que les policier municipaux se promènent avec leur colt 38 à le ceinture. Il vaut mieux inventer de fausses polémique sur le TAESR;
Pourtant si vous écoutez bien et lisez bien le 29 octobre le Ministère de l'intérieura publié des chiffre... 1623 tirs de TASER ZERO... je dis bien ZERO incidents . SI avec votre science infuse
vous connaissez mieux puisque vous êtes contre ce qui est inoffensif pour l'intégrité physique, dîtes le vite.. vite


Répondre
L

Merci de rappeler que le TASER n'a provoqué aucun décès ni blessure en FRANCE.

Quant aux polices municipales, mon avis très personnel est que l'idéal serait de toutes les désarmer, et ne leur confier que les clés des jardins publics à fermer le soir.
Et accessoirement, renforcer les effectifs de la police nationale avec des vrais gardiens de la paix.
Et pour finir, je suis contre ce qui est inoffensif pour l'intégrité physique, puisqu'avec une simple baffe je peux me faire révoquer. (humour)


I
Merci, pour votre réponse, hèlas j'habite maintenant à Bangkok. J'ai appelé hier le commissariat du 18eme qui m'ont dit qu'ils n'avaient pas de photos de François Klein. On m'a conseiller d'appeler la prefercture. N'y a t'il pas un site ou l'on peut consulter un registre de policiers morts ? ou bien une publication de cet évenement en 1985. C'est incroyable comme cela m'obsède, alors que je viens de calculer que ça fait 24 ans, j'ai l'impression que c'était hier, le temps passe trop vite !!! Merci en tout cas de votre aide, je tenterai de rapeler une fois de plus le commissariat du 18eme.
Répondre
L


Je vais vous envoyer mon adresse mail, et vous pourrez, si vous en avez une, m'envoyer un scan de photo de F.Klein. J'ai des collègues qui l'ont connu et on pourra vous dire s'il s'agit du même.
Sinon, contactez-moi plutôt en privé (colonne de droite du blog) que par ici.



E
j'adore ce passage j'en rigole encore , excellent cet humour :-)

"Sinon dites-vous bien que l'alternative au Taser, c'est le 9mm Parabellum. Alors outre le fait d'être potentiellement plus mortel que notre gégène mobile, ça n'exclue pas en plus une contamination au plomb... Et filer le saturnisme à un mec qu'on tue, je trouve ça limite sadique :D"
Répondre
I
J'étais jeune et j'ai aimé pendant plus d'un an (1983-84) un homme qui s'appelait François Klein. Il habitait dans le 17eme avec un de ses amis aussi dans la police qui s'appelait Christian. La vie a fait que nos chemins se sont perdus. Puis avec internet, face book, je me suis amusée a le rechercher car je l'ai toujours porté dans mon coeur. Je suis tombée sur cette article et je ne peux m'imaginer que c'est le François que je recherche. Comment pourrais je me procurer une photo ?
Merci

Isabelle
Répondre
L


Bonjour Isabelle,
Je ne sais pas s'il s'agit du même. Mais la photo doit toujours être sur le mur du commissariat central du 18ème arrdt. Vous voyez ce qu'il vous reste à faire..



M
Je pense qu'il faut arrêter avec la petite guerre "Police nationale-Police municipale-et gendarmerie".
Je suis moi-même Policier Municipal, mon père était à la Police Nationale et j'ai des potes en Gendarmerie. Je signale simplement que les "cow-boys" y 'en a dans la Nationale, dans la Municipale et dans la Gendarmerie. Si je suis pour le Taser? Ni pour ni contre! Mais il me semble que dans certaines situations le Taser semble être très utile(contrôle, palpation de sécurité). Je signale que la Police Municipale est très encadré (formation d'un an+ formation tous les 5 ans pendant une semaine).
Les polices Municipales qui auront le Tasers auront des séances de tirs à éffectuer (4 par an). Combien de fois les Policiers nationaux vont s'entraïner au tir avec leur Sig??? Je pense que la Police Nationale est bien contente de nous trouver quand il faut faire la circulation lors des AVP. Personnellement j'ai une très bonne entente avec les collègues Nationaux, donc je pense qu'il faut plutôt s'entraider que de se tirer dans la pâtes.
Merci de m'avoir lu.
Répondre
D
un texte électrisant, foudroie par sa véracité, chaque idée est une étincelle de génie.
je dis bravo pour le texte.
il est évident que la seul relation qu'on voudrait avoir avec l'électricité c'est celle qu'on à avec EDF (même si parfois la facture nous fait plus mal qu'un coup de tazer).
mais lorsque la chose s'impose il vaut mieux donner un coup de volt qu'un projectile millimétrée.

500 000 volts ou 9mm c'est pas parce que le chiffre est plus petit qu'il fais moins de dégâts lol.
bonne continuation
Répondre
G
J'ai assisté à un certain nombre de ces dérives douteuses pour en avoir moi-même été partie. Cela me paraissait évident. De quel côté importe peu. Quant aux lieux où se sont déroulées les anecdotes ci-dessus, je les ai cités, mais je pourrais en citer d'autres. Il ne s'agit pas de pointer du doigt un cas particulier, mais plutôt un système.

Quelle est ma légitimité ? Aucune, si ce n'est une conviction - subjective mais honnête - bâtie sur dix ans d'expérience de divers services de police de Paris et de sa région. J'admets cependant que cette expérience date d'une vingtaine d'années et bien sûr, tu pourras me dire que les choses ont bien changé depuis. C'est possible et je l'espère mais je suis assez sceptique, le contexte ne s'étant guère amélioré par ailleurs.
Répondre
G
J'aurais imaginé une réponse un peu plus digne du contenu général de ce blog.

Je n'ai jamais parlé de "bavures". Ce sont des méthodes, qu'un certain nombre de fonctionnaires pratiquent et justifient. Le nier, c'est être aveugle ou de mauvaise foi...

Libre à toi et à tes lecteurs de penser que j'affabule. C'est amusant, dans la seconde anecdote brièvement racontée ci-dessus, il se trouve que j'ai été entendu par l'IGS lors de la confrontation entre le mineur et l'OPJ concerné (accompagné par le collègue). Ce dernier a reconnu avoir "donné une claque ou deux" au plaignant, sur quoi le bœuf-carotte a répliqué que "curieusement, tous les fonctionnaires qu'il entendait ne faisaient que donner une claque ou deux"...

Bonne continuation.
Répondre
L


Ok ok.
Mais je ne suis ni aveugle, ni de mauvaise foi.
Ça aurait été intéressant de savoir où et comment tu as assisté à tant de pratiques "douteuses", et d'où venait cette légitimité qui te permet d'affirmer de façon péremptoire que le Taser en
France allait permettre la surenchère d'une violence policière à laquelle tu assistes de façon un peu trop fréquente pour que ton témoignage soit vraiment crédible.
D'ailleurs depuis que le Taser est en dotation dans les services de police, on ne dénombre pas des masses de dérives de son utilisation. Quand bien même il y en aurait eu, je te rappelle que le
Taser est équipée d'une caméra qui se déclenche avec la sortie de l'arme.
Je te rappelle aussi que les fonctionnaires de police sont sous la haute surveillance de leur propre hiérarchie, de l'IGS, et du CNDS. Alors avec tout ça, celui qui voudrait
réhabiliter la gégène de torture aurait du souci à se faire.
Dernière chose : tu te serais donné la peine de lire qlq témoignages de collègues ci-dessus dans les commentaires, tu aurais affiné tes arguments, parce qu'il est témoigné et
démontré que le Taser évite précisément certaines violences, et notamment celle du 9mm qui a un effet putôt irréversible.



G
Le véritable problème du Taser n'est pas les quelques morts qu'il occasionnera probablement, mais évidemment les dérives de son utilisation policière. Là où l'intimidation se faisait hier avec une arme à feu, le Taser permet de monter un cran au-dessus, en devenant un instrument de violence physique.

Car oui, et nous le savons tous, l'intimidation et la violence physique sont des pratiques connues dans la police. J'ai moi-même assisté à plusieurs dérives "douteuses".

Un jour, dans un parking de La Défense, lors d'une intervention sur un voleur de voiture. Aucune résistance opposée, individu sans arme, menotté, à terre, entouré de cinq policiers très agressifs. L'un d'eux a mis le canon de son MR73 dans la bouche de l'individu en le menaçant d'une "bavure" (sic), pour lui faire avouer où les clés du véhicule (maquillé) étaient cachées. Le flag n'était pas établi car le voleur n'avait pas rejoint le véhicule, ayant repéré les fonctionnaires.

Une autre fois, à Paris, un mineur a été interpelé sur une mobylette sans numéro de série et conduit au commissariat du 13e arrdt. Menotté au pied d'un bureau, il a sérieusement été roué de coups pendant une demi-heure, devant un collègue inspecteur et un autre mineur, passager du deux-roues en question. Cela s'est terminé par une main courante, une ITT du gamin et une plainte à l'IGS, sans véritable suite.

Une autre fois encore, un jeune majeur a été interpelé à son école dans le cadre d'une enquête sur la vente d'une moto volée. Au commissariat de Noisy-Le-Sec, il a été menotté à sa chaise avant de recevoir des coups de marteau brise-vitre de train dans les rotules. Les hurlements de l'individu pouvaient être entendus dans tout le commissariat.

Nul doute que dans ces quelques cas, et je pourrais en citer d'autres, les fonctionnaires concernés auraient été très tentés par l'utilisation d'un Taser...
Répondre
L


"l'intimidation et la violence physique sont des pratiques connues dans la police..."Ben tiens !

Incroyable toutes ces bavures que tu racontes.
En plusieurs années de police, j'aurais aimé en voir au moins une du style.

Eteins ta télé, va.



J
"Le Taser en France est utilisé pour neutraliser l'individu dangereux. Une fois neutralisé, il est menotté et basta."

C'est clair que les policiers francais sont le bien en personne... Ils n'ont rien a voir avec les policiers américains... Bien sur que non, un tas de policiers en abuseront ! Tu dit qu'un coup de taser vaut mieux qu'un coup de 9mm? Mais les flics seront moins reticent à sortir
leur taser que leur 9mm, je pense que les force de l'ordre n'utiliseront aps leur taser en remplacement du 9mm mais plutôt en remplacement d'une action physique pour bloquer l'individu.
Répondre
L


Ta faculté de raisonnement me sidère. Je suis bluffée.
Merci d'être passé.



B
Je me délecte à chaque fois que je lis vos nouvelles..Mais cessons toutes ces flatteries dégoulinantes..

Actuellement Mauvais "brigadier" en Police Municipale selon ma hierarchie mais trés bon "gardien de Police Municipale" selon toujours cette même hiérarchie.

Ancien "exellent" A.D.S selon mon ex-hiérarchie,actuellement traite faisant partie de la fausse police par cette même hierarchie.

Aujourd'hui je me définis comme agent communal assermenté en attente de la retraite (plus que 19 ans on y est presque!)

Taser, armement,formation,incompétence,voleur de travail (!),vraie police,police politisée..Voilà plus d'un an que je ne fais plus la guerre ni n'essaie de convaincre par des arguments.

Par contre une seule chose à dire:j'ai pas finit de rigoler de "l'ENSEMBLE DES ACTEURS" ,qu'ils soient voie publique ou administratifs ;-)
Répondre
L


Merci bab, vous êtes la voix du bon sens, là !
Où que vous soyez, et quelques soient les appréciations à géométrie variable de votre hiérarchie, je vous souhaite très sincèrement bon courage et bonne chance.



P
Ouaip! Je m'en doutais, en fait vous n'en savez rien, vous surfez sur des ouï-dires.
Répondre
L


Ah !
Voilà un commentaire constructif, aimable et de bonne foi.

Je n'ai rien lu d'intéressant de ta part ici, tes interventions n'ayant été que des contradictions pleines d'aigreur dont on n'a pu tirer aucune information.

Je ne peux que te recommander d'aller t'épanouir sur un forum de gardes-champêtres et de nous lâcher la grappe, maintenant.



A
@ Patrick :

Si les "prérogatives et les pouvoirs d'un policier municipal
ne sont pas si éloignés de ceux d'un gardien de la paix" pourquoi y aurait il alors une différence dans "la qualité" de la formation ?

Diriez vous que les policiers municipaux sont "sous-formés" par rapport à leurs collègues de la PN ?

Attention, ce genre de discours risque de vous desservir, car si on fait des raccourcis et des assimilations, vous ne dites rien d'autre que :
"les PM sont moins bien formés que les GPX mais font la même chose." et là il y a danger...

Par ailleurs, au niveau du code de la route j'ai parlé de quelques compétences communes, pas de similitudes.
Et loin de moi l'idée de me cantonner au seul code de la route, comme vous l'expliquez, il s'agit là de la partie la plus visible,
je n'ai pas dit que c'était la seule.

Vous voulez une liste des différences entre les compétences de la PN etcelles de la PM ?
Je vous invite à ouvrir le "petit code de procédure pénale commenté" et à consulter les articles 20 et 21, vous verrez, la diférence est de taille.

Je n'ai rien contre les polices municipales, j'en parle même comme des alliées et des forces complémentaires...

Je regrette qu'elles existent dans ce sens où je préférerais que ces hommes et femmes employés
par les mairies le soient par le Ministère de l'Intérieur et ce, bien entendu, avec une formation uniforme dans sa qualité.

La seule force répressive municipale devrait, à mon sens, se borner aux seules compétences du maire en matière d'occupation de la voie publique.
Répondre
L


Bon. Je vous laisse papoter de la guerre des polices entre vous.



P
A Alex.
Vous dites, je cite : "Les formations PM et PN ne sont en rien comparables :
Un agent de PM et un Gardien de la Paix n'ont pas les mêmes prérogatives ni les mêmes pouvoirs (sauf, en partie, au code de la route) donc n'ont pas les mêmes formations. Ca s'arrête là." Bien que je sois d'accord avec vous sur la "qualité" de la formation, les prérogatives et les pouvoirs d'un policier municipal ne sont pas si éloignés de ceux d'un gardien de la paix. Vous mettez en avant les similitudes de compétence au code de la route, ce ne sont simplement que les plus visible mais certainement pas les seules. Puisque vous en parlez il serait intéressant que vous énumériez ces différences, que tout le monde en profite.
Répondre
A
Pourquoi se focaliser sur l'entrainement au tir ?
Le but, à mon sens, étant quand même d'avoir à se servir de l'arme le moins possible (pas du tout, c'est même mieux)...

Les formations PM et PN ne sont en rien comparables :
Un agent de PM et un Gardien de la Paix n'ont pas les mêmes prérogatives ni les mêmes pouvoirs (sauf, en partie, au code de la route) donc n'ont pas les mêmes formations. Ca s'arrête là.

Dans certaines villes, et c'est là qu'en un sens ça fait peur, les PM sont des alliés utiles en cas de besoin et sont complémentaires de la PN en sous-sous-sous-effectif...

Taser ou pas taser pour la PM : c'est remettre en question l'armement tout court de la PM et, si on va plus loin, l'existence même des PM.

Là où je bosse, la PM est un effectif "supplémentaire" de la PN : quand deux patrouilles de 2 se retrouvent face à 50 branleurs, on appelle la PM avec ses tonfas, flash ball (peut être un jour taser ?) et on se sent un peu mieux.... Surtout quand on sait que l'effectif PN est de 5 donc : 1 au poste et 4 dehors... des renforts ? ils viennent de 50 km de là, quand ils viennent !

Certes, dans cette position, je devrais être pour les PM et ben non ! je préfererais qu'on soit plus au Ciat et que la municipalité n'ait comme objet de répression que des agents au stationnement !
En attendant, il faut faire avec...

Alex kapadsitweb

PS : Béné, es tu preneuse d'anecdotes à raconter ici ou dans un futur bouquin ou bien tu préfères ne raconter que ton vécu personnel ?
---Dont bisettes,---
Répondre
L


Je suis d'accord avec toi. L'importance de son arme dans la vie d'un flic relève un peu du fantasme, et probablement aussi d'un trop-plein de fictions et de séries à la con, où si on compte le
nombre de coups de feu tirés par film ou épisode, rapportés à la réalité, ils auraient nécessité des dizaines de générations de flics pour faire parler autant de poudre...
D'accord aussi à propos des PM, et je crois qu'on est nombreux à penser et souhaiter la même chose.
Quant aux anecdotes, jusqu'à présent j'ai écrit les miennes en effet, et aussi qlq unes de mes collègues les plus proches. Celles-ci, je les ai racontées à la 3ème personne, je ne me suis
jamais attribuée une histoire qui ne m'était pas arrivée. Si tu as msn et si tu veux, on peut parler de tout ça en direct.
TV Alex, transmettez...