La lecture dans tous mes états

13 Juillet 2008

[Je ne remercie pas celui qui m’a fourgué ce questionnaire.]

1 - Quel(s) souvenir(s) avez-vous de votre apprentissage de la lecture ?
Je m’en souviens très bien. C’était dans un livre à couverture rouge qui s’appelait Kiki et Rococo. Méthode syllabique. J’ai enchainé sur Oui-oui et le Cerf-volant, mon premier vrai livre.

2 - Vos lectures préférées lorsque vous étiez enfant ?
Tous les Oui-oui, et les autres collections de Enid Blyton.
Et puis une série qui s’appelait « 15 histoires de… » qui était des extraits de livres de même thème, donc mise en appétit pour passer aux ouvrages complets. Et aussi les « Contes et Légendes de... » Et les Arsène Lupin de M.Leblanc,
Et des grandes sagas comme Tant que la Terre durera de H.Troyat.
J’habitais loin en Extrême-Orient, il faisait chaud chaud chaud, et je lisais non-stop tous les bouquins de la bibliothèque de l’alliance française. Je n’ai jamais autant lu que dans l’enfance et l’adolescence.

3 - Aimez-vous la lecture à haute voix ?
Non, sauf quand c’est Fabrice Lucchini qui lit.

4 - Votre conte préféré ?
La Petite Sirène (la vraie, d’Andersen)
Pinocchio (le vrai, de C.Collodi)

5 - La meilleure adaptation d'un roman ou d'une pièce de théâtre
L’Amant de Marguerite Duras. Je n’ai jamais vu un film coller d’aussi près à un roman. Une performance. Mais en règle générale, je ne vais jamais voir l'adaptation au cinéma d'un livre que j'ai aimé.

6 - Apprenez-vous par cœur certains poèmes, répliques de théâtre, passages de roman ?
Les Stances du Cid régulièrement, pour faire chier le monde.
Maintenant, je les mime aussi, c’est affreux.

7 - Avez-vous des livres ou des magazines dans vos toilettes ?
Quelques Karaté Magazine pour les copines constipées.

8 - Avez-vous plusieurs lectures en chantier ? Combien ? Lesquelles ?
Plein, je ne peux pas les lister. Par geste compulsif de solidarité débile, j’ai ramené plein de livres dédicacés des salons du Livre, que je ne lirai jamais, et qui s’additionnent à tous ceux que je laisse en stand-by.

9 - Le poète que vous ne cesserez jamais de relire / de vous réciter ?
Il n’y en a pas. Ah si... Léo Ferré.

10 - Le livre que vous avez lu le plus rapidement ? Le plus lentement ?
Rapidement vu le pavé, je me souviens de Il Viendra de J.Attali en deux jours.
Sinon, un ou deux livres par semaine, en moyenne.
Le plus lentement, j’en sais rien. Si c’est laborieux, je lâche l’affaire. Comme pour le chiantissime Seigneur des Anneaux que j’ai tenté à deux reprises.

11 - Préférez-vous les éditions de poche aux originales ? Pourquoi ?
C’est moins cher, ça prend moins de place, mais je ne renonce pas au grand format pour tous les livres. J’ai un faible pour les Gallimard et les Actes Sud.

12 - Le(s) livre(s) que vous ne rangez jamais dans votre bibliothèque et qui traîne(nt) toujours ?
En ce moment, le Code de la Propriété Intellectuelle O_o

13 - Quel est votre rapport physique à la lecture ? Debout ? Assis ? Couché ?
Pas debout. Vautrage assis ou couché.

14 - Vos lectures sont-elles commentées crayon en main ?
Rarement. Mais je mets souvent des petits bouts de papier déchirés pour marquer plusieurs pages (je n'aime pas les corner).

15 - Offrez-vous des livres ?
Oui, mais je sais que ça a un coté coercitif.

16 - La plus belle dédicace, que ce soit de l'auteur ou de la personne qui vous l'offrit ?
Ma grand-mère sur un Pif-poche.

17 - Quel est votre rapport sensuel au livre ? (Odeur, texture, etc.)
Maintenant que vous le dites, oui je crois bien que je les renifle. Mais je ne les goûte pas.

18 - Quels sont les auteurs dont vous avez lu les œuvres intégrales ?
Plusieurs. C’est un peu une manie quand j’apprécie le premier ouvrage lu. Entre autres : Zola, Boris Cyrulnik, Yukio Mishima, Paul Auster, Boris Vian/Vernon Sullivan, Ray Bradbury, Yves Navarre, Guillaume Dustan.

19 - Un livre qui vous a particulièrement fait rire ?
Le Code de Procédure Pénale.

20 - Un livre qui vous a particulièrement ému ?
Des Fleurs pour Algernon, de Daniel Keyes
Le vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sepulveda
Maus de Spiegelman (BD)

21 - Le Livre qui vous a terrifié ?
La Bible.
La Plaisanterie de Kundera

22 - Le livre qui vous a fait pleurer ?
Plusieurs, mais le premier qui me vient à l’esprit est Les Noces Barbares de Y.Queffélec.

23 - L'avertissement / l'introduction qui vous a le plus marqué ?
Aucun.

24 - Le titre le plus marquant, original, décalé, astucieux ?
Alice est montée sur la table de Jonathan Lethem, l’histoire d’une femme qui tombe amoureuse du vide. C’est un cadeau de mon troll fidèle.
Les Cafards n’ont pas de Roi de Daniel Evan Weiss.

25 - Décrivez votre bibliothèque.
C’est le modèle Billy de chez Ikéa.
(Ah ? C'était pas ça la question ?)

26 - Le(s) livre(s) dont vous vous êtes finalement débarrassé ?
Bon nombre de livres récupérés au pilon. Livres de cours de droit périmés. Réglementation des taxis. Réglementation des poids lourds. Code de déontologie.

27 - L'endroit le plus insolite où vous lisez ?
A vélo.

28 - Il ne vous reste que trois jours à vivre : que souhaitez-vous lire ou relire ?
Pour trois jours de sursis, mieux à faire que lire, faut pas déconner ho !

29 - Votre livre d'art préféré ?
Les sculptures de Camille Claudel. Je suis sérieusement persuadée que c’est Rodin qui s’est inspiré d’elle, et pas l’inverse.

30 - La bibliothèque idéale ?
La BNF pour son contenu, soyons fous.

31 - L'incipit qui vous a le plus marqué ?
Ce n’est carrément pas le genre de chose qui me marque. Je ne lis pas un livre comme une copie de devoir de français, à découper et décrypter par parties. En revanche, je reviens parfois sur les premières pages en fin de lecture d’un livre.

32 - La clausule qui vous a le plus marqué ?
Comme là non plus, je n’ai aucune idée, on va dire la dernière phrase de mon œuvre unique et complète :
« Alors de les voir se couvrir de mes cendres un mercredi à midi, et se prendre des bouts de mes os sur la tronche, moi qui fut un os pour eux, je me verrais bien mourir une deuxième fois, mais de rire. »
C’est magnifique.
C’est dans FLiC, chroniques de la police ordinaire by moi

Bénédicte Desforges

#vies de livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
laisser un commentaire
P

1 - Quel(s) souvenir(s) avez-vous de votre apprentissage de la lecture ?
C’était long. Très long. Trop long à mon goût. De là m’est venue l'idée de brûler les étapes à l’école, ce qui m’a bien servi quand on m’a foutu à la porte de ce qui tient lieu de lycée
chez-nous.

2 - Vos lectures préférées lorsque vous étiez enfant ?
Tintin et Spirou, comme tout le monde… :)

3 - Aimez-vous la lecture à haute voix ?
Tout dépend du lecteur. Et du lieu; lors d’un long voyage en voiture, ça peut même être supportable.

4 - Votre conte préféré ?
Hô, grand dieux, je ne sais pas, il y en a tellement eu…

5 - La meilleure adaptation d'un roman ou d'une pièce de théâtre
Dune, de Lynch. On y reconnaît les personnages bien avant qu’ils soient présentés…

6 - Apprenez-vous par cœur certains poèmes, répliques de théâtre, passages de roman ?
Perrette et le pot au lait (je n’ai pas de mérite; une chaîne défunte de magasins nommée «Perrette» l’avait imprimée sur le côté de ses cartons de lait, lecture obligée en se levant le matin
devant
un bol de céréales tout dégoulinasse de lait). À présent, je ne supporte plus l’idée de consommer du lait…

7 - Avez-vous des livres ou des magazines dans vos toilettes ?
Non.

8 - Avez-vous plusieurs lectures en chantier ? Combien ? Lesquelles ?
«Comment construire une maison», d’Eugène Viollet-le-Duc.

9 - Le poète que vous ne cesserez jamais de relire / de vous réciter ?
Jean de Lafontaine (voir n°6)

10 - Le livre que vous avez lu le plus rapidement ? Le plus lentement ?
Le plus vite? The Da Vinci Code (en rosbif, édition de luxe offerte par un ami d’obédience rosbife); j’ai trouvé que c’était comme un très bon San-Antonio.
Le plus lentement? De Gaulle, par Lacouture. Car j’ai bien pris le temps de bien le distiller…

11 - Préférez-vous les éditions de poche aux originales ? Pourquoi ?
De poche, c’est moins cher et surtout ça fait moins mal de les abimer (car j’ai été élevé dans le culte du livre)…

12 - Le(s) livre(s) que vous ne rangez jamais dans votre bibliothèque et qui traîne(nt) toujours ?
Quelques livres de référence.

13 - Quel est votre rapport physique à la lecture ? Debout ? Assis ? Couché ?
Très rarement debout. Environ 50% chacun pour le reste.

14 - Vos lectures sont-elles commentées crayon en main ?
JAMAIS. C’est du vandalisme.

15 - Offrez-vous des livres ?
Toujours.

16 - La plus belle dédicace, que ce soit de l'auteur ou de la personne qui vous l'offrit ?
Celle de l’auteur ravi de la photographie que j’ai prise pour la couverture…

17 - Quel est votre rapport sensuel au livre ? (Odeur, texture, etc.)
Surtout visuel. Je refuse de lire un livre laid.

18 - Quels sont les auteurs dont vous avez lu les œuvres intégrales ?
Aucun.

19 - Un livre qui vous a particulièrement fait rire ?
À peu près tous les San-Antonio.

20 - Un livre qui vous a particulièrement ému ?
De Gaulle, de Lacouture.

21 - Le Livre qui vous a terrifié ?
«Faut être logique», de San-Antonio. Lu à 35 ans, il m’a glacé le sang et pourtant, je lisais du Lovecraft à 12 ans sans que ça me fasse quoi que ce soit…

22 - Le livre qui vous a fait pleurer ?
De Gaulle, de Lacouture.

24 - Le titre le plus marquant, original, décalé, astucieux ?
«La tour Eiffel dans le train», de San-Antonio.

25 - Décrivez votre bibliothèque.
Mot de six lettres, commençant par «B» et finissant par «L».


Répondre
P
C'est bien "Bylli". J'attends d'avoir un mur de libre pour m'offrir toute la collec.
Répondre
R
Je pense sincèrement la même chose pour Camille Claudel et Rodin.
Répondre
K
Pif-Poche, ça se lisait bien sur la plage. Et les gadgets dans Pif-Gadget : l'hydravion à élastique, le mini-projecteur de diapos qui marchait pour de vrai avec une lampe de poche. Et les fameux pois sauteurs qui gigotaient doucement, jusqu'au jour où je les ai plus vus. Envolés... Alors après, je suis passé à Spirou. Et maintenant, je constate que je suis plus ou moins devenu adulte - sans mon consentement.
Répondre
L


Je n'ai pas consenti non plus... Les pois sauteurs du Mexique, je les eus aussi. Et les Piffies qu'on mettait dans l'eau pour qu'ils prennent vie. Mon Pif-poche est avec les rares livres que je
protège de la poussière, à coté de ma première petite voiture Solido. Le reste peut s'abimer au temps qui passe. Tiens, j'ai acheté en BD l'ami Rahan, le fils de Crao !



K
J'aime bien. Je dis pas souvent que j'aime bien, mais là j'ai rien d'autre à dire.

K.R37
Répondre
L


Merci.
Venant de l'auteur de ce que je viens de lire, ça me fait très plaisir.



J
« 21 - Le Livre qui vous a terrifié ?
La Bible. »

Tsss tsss
Répondre
L


Oui.
Mais j'ai été très déçue par les scènes de cul.



N
1) Quel(s) souvenir(s) avez-vous de votre apprentissage de la lecture ?

“Daniel et Valérie trottent dans le pré.”

2) Vos lectures préférées lorsque vous étiez enfant ?

BD… BD… et encore BD. “Thorgal” et “Blueberry” particulièrement…

3) Aimez-vous la lecture à haute voix ?

Non, mais je garde le souvenir d’une expérience curieuse. Dans un camion, à 7, nous rendant à un concert à effectuer je ne sais plus où avec mon groupe rock défunt, et un silence incroyable tandis que la K7 qui passait clamait par lecture “La Chose sur le seuil” de Lovecraft.

Sinon, comme disait Léo Ferré, la poésie ne prend son sexe qu’avec la voix qui le dit, comme le violon prend le sien qu’avec l’archet qui le touche.

4) Votre conte préféré ?

Ecouter un “identitaire” me parler d’une France qui jamais n’a existé…

5) La meilleure adaptation d’un roman ou d’une pièce de théâtre ?

Pas la moindre idée. J’ai aimé certaines adaptations cinématographiques mais n’ai pas lu nécessairement les livres d’origine.

6) Apprenez-vous par cœur certains poèmes, répliques de théâtre, passages de roman ?

Plus maintenant.

7) Avez-vous des livres ou des magazines dans vos toilettes ?

Non. Mais j’y emporte des livres pour la grosse commission. Enfin, un court instant monacal… la paix de l’esprit.

8 ) Avez-vous plusieurs lectures en chantier ? Combien ? Lesquelles ?

En ce moment… butinages divers. Je sors tout de même du “Peintre Nolten” d’Eduard Mörike… “Les gens de la nuit” de Déon… “La colline inspirée” de Barrès…

9) Le poète que vous ne cesserez jamais de relire / de vous réciter ?

Lautréamont pour ses “Poésies”… Rimbaud pour sa “Saison en enfer” et ses “Illuminations”… Nietzsche, sans cesse…

10) Le livre que vous avez lu le plus rapidement ? Le plus lentement ?

Aucune idée…

11) Préférez-vous les éditions de poche aux originales ? Pourquoi ?

Pas de préférence. Je suis attaché au contenu, pas au contenant.

12) Le(s) livre(s) que vous ne rangez jamais dans votre bibliothèque et qui traîne(nt) toujours ?

Les butinages en cours… rien de précis… très divers…

13) Quel est votre rapport physique à la lecture ? Debout ? Assis ? Couché ?
Assis… ou, tranquillement, en marche dans un parc.

14) Vos lectures sont-elles commentées crayon en main ?

Toujours.

15) Offrez-vous des livres ?

Souvent.

16) La plus belle dédicace, que ce soit de l’auteur ou de la personne qui vous l’offrit ?

Trop personnel. Je ne suis pas pour une telle transparence.

17) Quel est votre rapport sensuel au livre ? (Odeur, texture, etc.)

J’aime les livres qui ont un vécu, qui sont passés de mains en mains et qui ont terminé chez moi via un bouquiniste pour 1 ou 2€.

18 ) Quels sont les auteurs dont vous avez lu les œuvres intégrales ?

Nietzsche.

19) Un livre qui vous a particulièrement fait rire ?

“Entre des lignes” de Blondin.

20) Un livre qui vous a particulièrement ému ?

“Combat avec le démon” de Zweig… “Journal d’un curé de campagne” de Bernanos… “L’épi-monstre” de Nicolas Genka.

21) Le Livre qui vous a terrifié ?

“L’antéchrist” de Nietzsche lorsque je l’ai ouvert pour la première fois à 17 ans.

22) Le livre qui vous a fait pleurer ?

“Aurélia” de Nerval quand j’avais 17 piges aussi.

23) L’avertissement / l’introduction qui vous a le plus marqué ?

L’introduction que pratique lui-même Lautréamont au début des “Chants de Maldoror”.

24) Le titre le plus marquant, original, décalé, astucieux ?

“Ecce Homo”

25) Décrivez votre bibliothèque.

Un bordel organisé sur 3 bibliothèques différentes réparties dans deux pièces pour quelques 1000 titres.

26) Les livres dont vous vous êtes finalement débarrassé ?

Je garde tout.

27) L’endroit le plus insolite où vous lisez ?

En marchant.

28 ) Il ne vous reste que trois jours à vivre : que souhaitez-vous lire ou relire ?

J’ouvre la bible et je médite

29) Votre livre d’art préféré ?

“L’abstaction prophétique” de Georges Mathieu.

30) La bibliothèque idéale ?

La mienne, mais loin de tout, avec du sauternes, du haschisch et quelques jolies femmes, en plus de la mienne (qui est très jolie aussi) pour quelques instants de détente.

31) L’incipit qui vous a le plus marqué ?

“Les chants de Maldoror” de Lautréamont.

32 ) La clausule qui vous a le plus marqué ?

J’aime les terminaisons au fleuret des moralistes français dont s’est inspiré Nietzsche pour ses aphorismes. Phrase brève, vive et définitive. De quoi, néanmoins, ruminer pendant des décennies. Et la rumination est un Art.

—————————————————————————-

J’ai bon ou pas ?
Répondre
L


Ah oui, tout bon !
Maintenant le jeu est de refiler la patate chaude à d'autres blogueurs :o)



A
"je mets souvent des petits bouts de papier déchirés pour marquer plusieurs pages (je n'aime pas les corner)"

-> C'est bien ça !

"auteurs dont vous avez lu les œuvres intégrales ?
Boris Vian"

-> Vraiment tout, y-compris les poèmes ?

"Maus de Spiegelman (BD)"

-> J'en ai choppé une édition originale pour deux sous vers les Grands Boulevards. Un super auteur Spiegelman ; t'as lu l'album qu'il a fait à propos du 11 septembre 2001 ?
http://livre.fnac.com/a1559109/Art-Spiegelman-A-l-ombre-des-tours-mortes?Origin=fnac_google&PID=1
Répondre
L


Bonjour Alex :o)
Oui, je suis un peu maniaque avec les bouquins.
Les poèmes de B.Vian, non. Sauf en chanson, et encore. C'est le romancier que j'aime bien, le poète m'indiffère.
Je n'ai pas lu la BD de Spiegelman à propos du 11/9, à peine feuilletée à la Fnac, je préfère rester sur Maus.



L
OK Bénédicte, maintenant que nous avons bien sympathisé j'espère que tu ne me réserveras pas un accueil "zidanien" lorsque je me présenterai pour obtenir à mon tour une dédicace de Flic car j'y tiens dure comme fer à cette dédicace (et à mes lunettes) aussi aurai-je la garantie de pouvoir repartir sans les pinces? En revanche pour la fouille au corps, tu as carte blanche...
Warm Kiss
Répondre
A


Ah bah voilà... Et les plus belles histoires commencent par une engueulade ? :p
Une dédicace contre une mousse, sinon c'est ura mawashi jodan dans les ratiches.
(le coup de boule, ça déglingue le brushing)



L
je ne vois toujours pas en quoi l'expression "flicaille" semble vous irritez... Avec la bénédiction de vos semblables l'expression "racaille" s'est accommodée sans réserve dans la société pourquoi flicaille échapperait à ce même "sort"...
Police-info? Désolé mais les sites 100% volailles me passionnent difficilement. Vous avez fait un lapsus en évoquant le Velo d'hiv car dans le fond juifs et flics c'est du pareil au même : ni touche, ni critique!
Méditez le principe de relativisme moral tout est là-dedans...
Répondre
L


Irrésistible !
Alors celle-là, fallait oser...

dans le fond juifs et flics c'est du pareil au même : ni touche, ni critique!

Nous sommes tous des juifs flics allemands, et Godwin a trouvé son maître.



L
ok la formule peut sans doute verser dans l'amalgame... or "flicaille" m'était inconnue avant de la découvrir dans l'une des rubriques de votre propre blog et sous la plume de l'un de vos collègues (au vu du ton une flicaille sans contrefaçon). Ce faisant, j'imagine que vous n'arriverez certainement à me contredire sur le fait que parmi vos "chers" collègues en particuliers CRS certains (beaucoup peut-être) violent des prostituées et c'est davantage à ce genre de merde nauséabonde que je faisais référence sous le mot flicaille et je ne vois pas en quoi vous pouvez vous sentir visée sachant par ailleurs qu'à l'aune de vos péripéties le qualificatif ange gardien semble davantage vous coller à la peau qu'autre chose...
Benoît XVI est entrain de s'excuser des crimes pédophiles perpétrés sous la coupole de l'église, par conséquent faut-il dire Amen? Martin Luther King avait qualifié la doxa communiste de relativisme morale. Et bien suivant ce même principe l'église tente une "sortir" de crise gravissime et évidemment à l'insu de tous. Suivant toujours ce même principe et en prenant systématiquement la défense de vos soi-disant collègues violeurs et j'en passe vous entretenez la prolifération de la flicaille et ce à votre insu...
Répondre
L


Tu es à coté de la plaque. Hors sujet. Out.
Tu mélanges tout, tu es insultant depuis ton premier message, tu te contredis, tu es outrageant, tu provoques, tu ne m’apprends rien, bref tu m’emmerdes.
Ici, je ne fais pas forum, et la liberté d’expression sur mon blog, et la formulation de mes opinions et de mon "corporatisme", je les gère comme je l’entends.
Benoit et la crise de l’église, je m’en fous. Que lui et ses curés prennent des pelles et aillent s’enterrer, je m’en fous.
Les CRS qui violent des putes (pas quelques uns, tous les CRS le font, pourquoi être aussi frileux ? d’ailleurs moi aussi j’ai violé des putes) je m’en fous aussi.
Tu veux quoi là ?? Tu veux en venir où ? La repentance de la police nationale ? La part des choses ? Que je te dise : "Oui ! Il y a des brebis galeuses, je vais de ce pas me couvrir la tête de
cendres et me flageller" ?
Et tu sais quoi ? T’es vraiment trop con. Tu as loupé un truc énorme, tu aurais du venir ici à la date commémo du Vel d’Hiv, tu aurais eu du biscuit à partager.
Je ne peux que te suggérer d’aller t’épanouir sur Police-info.com, là tu auras des interlocuteurs valables.
Et tu ne commentes plus ici. Arbitraire policier.



L
en dehors d'un arsenal autour de la ceinture pour s'assurer de la validité d'un ticket de bus (valeur faciale 1,6 €) j'ignorai que parmi la flicaille certain(e)(s) possède(nt) un bagage littéraire. Aussi, dans votre grille de lecture je m'étonne de l'absence de polar (ou pornar), pas une ligne sur les secrets de Dee Dee MacCall ni sur les déboires de l'inspecteur Gadget! Un peu de sérieux...
Comme vous avez cité La petite Sirène par Andersen puis à demi-mots vous faites un clin d'œil à votre grand-mère et de finir par citer Cyrulnik. Par conséquent tout porte à croire qu' en fonction de votre activité vous poursuivez une tentative de résilience... Vos témoignages de terrains ne sont pas indifférent à cette tentative continue face à ce déluge de violences toutes confondues.
Anyway, Good luck!
Répondre
L


Pour être franche, la flicaille allait vous répondre de façon un peu ordurière.
Et puis non. Tout ça, c’est du sarcasme bien ordinaire.
Et puis la flicaille sait avoir du savoir-vivre :o)
Pour les polars, j’ai la papille difficile. J’aurais pu en effet citer Le Poète de M.Connelly ou L’Analyste de J.Katzenbach, et encore plein de titres, mais bon, il s’agissait
d’un questionnaire pour-de-rire, pas d’un partiel de littérature.
La Petite Sirène, clin d’œil à moi-même, excusez du peu.
Cyrulnik, un cerveau que j’aimerais emprunter quelques heures tant je trouve bien fait.
Résilience, je n’avais pas réfléchi à ça. C'est peut-être une piste.

NB : je ne validerai aucun commentaire en réponse à la provoc de la mob (sur la tronche ?)



C
Moi, je m'en moque... je sais pas lire.
Répondre
L


O_o



E
Parfaitement d'accord avec vous pour Camille Claudel! Salopard de Rodin.
Répondre
L


Bonsoir Élise
Et je vous épargne mon opinion sur le frère diplomate et chrétien de l'artistE.



B
Honnêtement je me serais pas permis de te donner un ordre, c'était amicale. Je pense savoir pourquoi tu satures des histoires de POlice, ne serait-ce pas l'administration qui se pèse ces derniers temps par rapport à ta mise en dispo?
Répondre
L


Pas du tout ! du tout, du tout !
Plus ça va, plus je vois, plus j'entends, plus je découvre d'autres mondes, et plus j'aime la police.



P
Bon ok, je vais essayer le sniffage de DALLOZ ,mais effectivement, je crois qu'il sera plus efficace en cas de bataille rangé au central, histoire de remplacer les pavés....

Signé: un sauveur pour le Lieutenant en difficulté....
Répondre
B
Recentre toi sur les histoires de POlice Bénédictes, c'est pour ça qu'on t'aime.
Répondre
L


Si tu n'avais pas écrit c'est pour ça qu'on t'aime, je t'aurais crié à travers l'écran que je n'aime pas qu'on me cause à l'impératif.
C'est vrai que je préfère écrire des histoires. Mais c'est vrai aussi que ça me démange d'expliquer pourquoi je préfère ça, et aussi pourquoi je lis de moins en moins de blogs. J'ai donc envie
d'écrire aussi sur l'écriture elle-même, non pas pour déballer mon avis, mais pour en débattre. Mais ce n'est pas si simple en fait. Comme tout le monde, j'ai besoin d'une soupape de
sécurité, et repousser ce qui ressemble à des contraintes. Des histoires de flics, j'en ai bouffées à gogo, et parfois je sature. En ce moment encore plus, pour une raison très contrariante que
je ne peux pas exposer ici. Du moins, pas en l'état. Et puis plein d'autres raisons. Mais je vais penser à tout ça.



T
warf! quel questionnaire, faut du courage pour tout répondre.
Lire à vélo?!? tiens, faut que j'essaye moi aussi :-)
Répondre
L


Bah non, pas du courage...
Même minimaliste, il y a pire questionnaire, je t'assure.



P
Ouah, un bou de temps que j'étais pas venu ici, je vois que ça évolue vachement dites donc!!!lol
Non sérieusement, snifer les livres?? ça va pas non?! C'est toujours mieux que de snifer autres chose...Non j'déconne, sérieusement certain de vos goût m'étonne un peu, mais le coup du "livre qui vous a fait rire", le C.P.P, MDR!!!! En même temps, c'est tellement vrai, mais bon on fait avec, et puis il est pas près de changer celui là, il ont beau le rééditer chaque année, bizarrement, je vois pas la différence?!!!
Oulà oulà!!! J'suis à la bourre, et j'ai pas préparé ma gamelle pour le boulot!!lol Même en cette belle période de C.A, je ne crois pas que mon cher TL appréciera un retard justifié du style "Alors que j'étais en train de m'esclafer sur le blog d'un auteur au talent indescriptible, mon sens policier dont vous ne doutez pas l'excellence, m'a conduit à regarder ma montre, me rendant ainsi compte que je n'étais pas en avance, en retard si vous voulez.Alors n'écoutant que mon courage, et conformément à l'article .... non là je m'égard!!!!!, donc n'écoutant que mon courage, j'ai entrepris de prendre mon service, sans manger et sans me préparer une gamelle, que de toute façon je ne mangerai pas, au vue de vos propres intructions, qui nous obligerons à travailler encore plus en vertu de cette valeur et devise qui vous tiens très à coeur, vous hautes sphères de la hierarchie: LE CHIFFRE!"
Voilà, je sais pas si ça va passer comme excuse ça... Et zut, là je suis vraiment à la bourre...
A bientot

cdt.
Répondre
L


Salut collègue, et merci d'être reviendu en visite par ici !
Vraiment, tu n'as jamais reniflé un CPP ? Mais essaye donc ! Parce que d'avoir mis le nez dans le CP, le CR, le Code Civil et autres joyeusetés, je t'assure que le Dalloz a une odeur plutôt
pas mal. Format petit pavé, c'est en plus un bon projectile en cas de pénurie.
Bon, allez, va bosser un peu. Le devoir t'attend, et la nation te tend les bras :o)

signé : le Lieutenant Desforges en difficulté



L
Y'a erreur judiciaire votre honneur...
Je n'ai pas dit que tes réponses ou les questions étaient inintéressantes...j'ai même tout lu jusq'au bout...
Mais nom d'un p'tit bonhomme...c'est du long...

Bye
Répondre
L


Mais noooon c'est pas loooong...
Et puis je disais ça de façon générale, et tu sais bien qu'ici c'est plutôt pas un blog où je me répands sur mes goûts et mes couleurs :o)
En revanche, Votre honneur, non ! Ce n'est pas français. C'est une erreur. Une grOsse erreur. Une grOssière erreur. Ramenez le gardé à vue dans sa cellule.