J'ai vomi dans mes cornflakes

19 Août 2007

  Quelques lignes pour les passants d’ici.
  Et pour tous ceux qui m’ont envoyé des lettres, des messages, des mails.
  Merci pour tout. Merci les inconnus surtout…
  Vous avez vu que ce site est devenu une vitrine plus qu'autre chose. C’est le site du livre et je vais le laisser tel quel.
  C’est vrai que j’aurais pu raconter plus de choses sur les mois qui viennent de passer. Bien plus qu’une revue de presse. Comment on vit le passage du texte anonyme posé sur un blog très discret, à un livre qui se vend très bien.
  J’aurais pu raconter les salons du livre, les dédicaces, la radio, la télé. Mais rien que de l’écrire, là, comme ça, ces mots-là, ça me gène. Ca fait pipeule et c’est bidon.
  Il y a eu des rencontres, éphémères comme un week-end, volatiles comme une coupe de champagne, des petits mondes surfaits et des oasis de sincérité.
  La vie, quoi.
  Des interviews qui ont été des vrais moments de partage et d’attention, et d’autres où je me suis fait chier à répondre à des questions débiles sans réussir à orienter le débat ailleurs que vers une conclusion déjà décidée.
  La loi du marché, quoi.
  J’aurais pu aussi raconter l’édition, aaaaah ! de mon point de vue ! han !
  Le livre-objet qui se périme comme un yaourt. Et l’auteur qui est tout sauf un professionnel du livre. Etc…
  J’aurais pu écrire sans me soucier de la forme, sans préoccupation de style, écrire n’importe quoi sur n’importe quoi. Pour le plaisir ou le soulagement Pour l’illusion d’être et avoir. Parce que j’écris mieux que je parle. En me foutant qu’on lise par-dessus mon épaule…
  Mais bon, j’ai choisi de ne pas transformer le succès de FLiC en ego-trip sans aucun intérêt. Mon livre a mieux à raconter que moi. Si ça me démange, j’effacerai ce qui précède et je disséquerai l’histoire.
  Mais jusque là, tout va bien…
  Je me réjouis que FLiC ait bien marché.
  Un deuxième livre ? J’en sais rien.
  M’égarer sur word ou internet et recommencer à écrire sans contrainte ? C’est possible.

Bonus : J’ai vomi dans mes cornflakes
un petit chef-d’œuvre trouvé sur le web :

Bénédicte Desforges

#vies de livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
laisser un commentaire
J
Et...
Sans écrire un autre bouquin...
Sans raconter les cocktails mondains hypocrites...
Sans rapporter les interviews factices ou les échanges sincères...
Juste continuer le blog d'un(e) flic, les chroniques singulières de l'ordinaire, l'histoire incroyable du quotidien, le simple récit de ce qui ne l'est pas (simple) ?
Y'a forcément un avant et un après le livre, mais pourquoi l'après devrait être si différent de l'avant ?

Continuez !

"FLiC a fait connaitre à ceux qui l'ont lu un aspect du taf qui est souvent ignoré et négligé"

Un jour, le bouquin ne sera peut-être plus sur les rayons... Le blog présentera encore longtemps sa réalité ! Et je pense que ceux qui ont le plus besoin de la lire fréquentent moins les pages du bouquin que celle d'internet...

Bonne suite, quelle qu'elle soit !
Jérémie, simple lecteur (di blog)
Répondre
L
Merci pour vos gentils messages.:o)
C
Pff, elle m'a donnée le bourdon cette vidéo...
Et pour le reste, quelque soit ta décision, je te suis :-)
Répondre
C
Bonjour Benedicte. Un petit bijou cette video, qui me fait penser que tout n'est qu'un eternel recommencement. Vous concernant, j'aurai toujours autant plaisir a vous lire. Je vous fait confiance et sais que vous saurez vous proteger des medias et de leurs effets. Les "pipeules", je deteste. Les humains, vrais et sinceres, j'aime. Alors si vous decidez de mettre le mot FIN a ce blog et autre bebes litteraires, dommage pour nous. Le principal est que vous ayez pu transmettre ce que vous vouliez. Merci.
Répondre
A
Salut Béné
Tout à fait heureux de voir quel succès tu as eu, cependant, une angoisse m'étreint à la lecture de ces quelques lignes, je crains que l'on dise de toi "Plus jamais flic", juste quand moi je repars au boulot.
Bon, quel que soit ton avenir, je me tiens au courant. A +
Répondre
M
J'ai eu le plaisir de te lire, même si c'était parfois douloureux et difficile, j'ai eu le plaisir de t'entendre dans certaines émissions radio.
Quoiqu'il advienne, que tu fasses un second bouquin ou pas, jusqu'à présent tu es restée égale à toi même, hors système, change pas.
Répondre
D
Merci pour cette superbe vidéo, j'ai vraiment adoré :)
Répondre
J
je ne connais pas tes récits et livres, mais je reviendrai y voir de plus près

la vidéo est pur plaisir et vraiment très bien faites

jupi
Répondre
M
super !!!!!! un peu de blues ma Béné ?? ba oui tu es devenue célèbre mais tu as toujours les pieds sur terre ..

C'est pas ça qui va changer ta façon de vivre, ta façon d'être ..Grâce à ton bouquin tu as rencontré physiquement ou virtuellement des gens bien (euh moi..) des gens pas bien (eux) une petite parenthèse dans ta vie qui commence .._
Il parait que quand un livre est fini c'est comme un accouchement ...de la joie ..mais à quand le deuxième ?? plus tard !!
...Tu as réalisé un beau rêve ..

Je suis heureuse pour toi, heureuse de te connaitre et puis je te souhaite tout le bonheur possible..Reste comme tu es, une fille bien ...

je te fais un gros bisou ...et à bientôt ...
Marithé :0010:
Répondre
L
Merci Marithé. Loooool j suis pas célèbre, avapalatête ? C'est vrai, c'était comme du blues, mais sans la musique, c'est à dire vraiment foireux. Pour être vraiment juste, oui il y a eu des contacts vraiment sympas grace à ce livre. Avec un quota standard d'hypocrisie et de vernis, mais c'est comme partout et comme pour tout le monde. Pour le reste, je te le raconterai en off un de ces quatre. La seule chose qu'il faudra retenir, c'est que FLiC a fait connaitre à ceux qui l'ont lu un aspect du taf qui est souvent ignoré et négligé... Zib ! :o)
M
ET MERCI pour le bonus, il est vraiment un chef d'oeuvre !
Répondre
L
aaaaaah ben oui, c'est du pur talent, ça ! :o)
M
contente de te lire à nouveau, bise
Répondre